mardi 26 mai 2020
A VOIR

|

Charles Laux, une vie vouée au kung-fu

Publié le

Depuis son adolescence, Charles Laux pratique le kung-fu a un rythme soutenu. Aujourd’hui à la retraite, il consacre la plupart de son temps à acquérir davantage de techniques pour se perfectionner. Des techniques durement acquises auprès de maîtres et au gré de ses voyages.

Publié le 21/10/2019 à 11:18 - Mise à jour le 03/02/2020 à 13:41
Lecture < 1 min.

Depuis son adolescence, Charles Laux pratique le kung-fu a un rythme soutenu. Aujourd’hui à la retraite, il consacre la plupart de son temps à acquérir davantage de techniques pour se perfectionner. Des techniques durement acquises auprès de maîtres et au gré de ses voyages.

Dans l’Hexagone, les arts martiaux de l’Empire du milieu comptent un bon nombre d’adeptes. Des personnes actives ou à la retraite en quête d’une certaine sérénité. Dans le dojo de Didier Beddar à Paris, Charles Laux retrouve les fondamentaux du kung-fu de Bruce Lee : le wing chung.

Non loin de là, à Luxembourg, changement de décor et d’ambiance. Ce jardin constitue le meilleur dojo à ciel ouvert. Tous les jours, certains maîtres d’arts martiaux comme le japonais Sawada viennent y enseigner, échanger et parfois pratiquer leur art.

« Maître Sawada rassemble aussi bien le taikiken, le tai-chi, le Xing Yi Quan, tout cela combiné, confie Charles Lau. Je pense que pour tous les grands maîtres d’arts martiaux, à un moment donné, le style n’a plus de sens. Un coup de poing est un coup de poing, un coup de pied est un coup de pied. Ce qui nous unit est de rechercher l’efficacité dans le combat. »

Mais en milieu urbain, une simple ruelle peut faire office de dojo. Charles Laux prend connaissance du kung-fu zhaobao avec maître Zhang qui enseigne également le tai-chi.

Ainsi, fort de ses expériences et rencontres, Charles Laux est désormais prêt, à son tour, à partager son savoir à qui le souhaite, même pour retrouver la santé.

« Je dirais que la société est malade. J’entends dans la presse parler que 70% de la population est en surpoids et je souhaite aider cette population en pratiquant aussi bien le tai-chi, le chi kung. Il faut avoir l’esprit guerrier. Celui qui a l’esprit guerrier, automatiquement va trouver la santé. »

En attendant, c’est sur les hauteurs de Punaauia que Charles s’adonne à sa passion et au renforcement de son corps avec l’application de nouvelles techniques de qi-gong acquises en métropole comme le qi gong de l’ours.

REPORTAGEOriano Tefau

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV