lundi 17 janvier 2022
A VOIR

|

Challenge international Air Tahiti Nui de judo : la France impressionne

Publié le

En judo, le challenge international Air Tahiti Nui a tenu toutes ses promesses samedi, dans la salle Louis Babo Aitamai, à Fautau’a. Avec plus de 150 compétiteurs toutes catégories confondues, se sont près de 500 combats qui se sont enchainés sur les tatamis. Nos représentants tahitiens ont affronté des Américains, des Français et des Canadiens.

Publié le 19/12/2021 à 17:39 - Mise à jour le 20/12/2021 à 9:19
Lecture 2 minutes

En judo, le challenge international Air Tahiti Nui a tenu toutes ses promesses samedi, dans la salle Louis Babo Aitamai, à Fautau’a. Avec plus de 150 compétiteurs toutes catégories confondues, se sont près de 500 combats qui se sont enchainés sur les tatamis. Nos représentants tahitiens ont affronté des Américains, des Français et des Canadiens.

Chez les élites, les tricolores ont impressionné sur les tapis ! Sur 7 catégories individuelles représentées, 5 ont été remportées par les judokas français. Une équipe composée de combattants de haut-niveau comme Manon Urdiales, championne de France des moins de 57 kilos en première division. Elle gagne toutes ses rencontres, le plus souvent sur son “spécial” Ippon Seoi Nage, une projection avec l’épaule : “j’ai fais 4 combats dont la finale où ça a duré longtemps sur une fille qui est plutôt forte, donc je suis plutôt contente”, se satisfait la jeune athlète “C’était très bien organisé, en plus il y a une ambiance conviviale”.

Un autre gros morceau : Franck Party chez les moins de 73 kilos. Un judoka aguerri qui est aussi médaillé de bronze aux championnats du monde de jiu jitsu fight. En finale, il s’est imposé contre un Canadien : “un combat plutôt rugueux avec un partenaire quand même très bas sur ses jambes, très physique. Du coup, j’ai laissé un petit peu passer le combat, laissé passer le physique”.

Du côté de Tahiti, nos représentants ont su montrer une belle opposition face à leurs adversaires étrangers. “Honnêtement, on est vraiment satisfaits parce qu’on a su quand même se battre contre les Canadiens”, confie Kerian Vasapolli, médaillé d’argent chez les moins de 66 kilos. “On a eu un peu plus de mal face aux Français, ce qui est normal : il y en a qui ont fait de très bons résultats à l’international et au niveau national. Mais vraiment, c’est une bonne expérience de se battre contre eux et contre les Canadiens, on a su montrer notre potentiel et vraiment s’amuser”.  

La fédération polynésienne de judjo (FPJ) compte bien reconduire son “challenge international” dès le mois de septembre prochain avec en plus la participation du Japon, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande. 

infos coronavirus