C’est reva pour la 19ème Tahiti Pearl Regatta !

Publié le

La première étape de la Tahiti Pearl Regatta s’est déroulée, ce jeudi, dans les lagons de Raiatea et Tahaa. Au programme de la journée, deux courses : la « régate banane » et la « East coast ». Quarante équipages, dont quatre venus de l’étranger, sont, cette année, sur la ligne de départ.

Publié le 18/05/2023 à 16:07 - Mise à jour le 19/05/2023 à 10:49

La première étape de la Tahiti Pearl Regatta s’est déroulée, ce jeudi, dans les lagons de Raiatea et Tahaa. Au programme de la journée, deux courses : la « régate banane » et la « East coast ». Quarante équipages, dont quatre venus de l’étranger, sont, cette année, sur la ligne de départ.


Un ciel légèrement couvert, un vent d’est soufflant à 30 km/h, toutes les conditions étaient réunies pour les débuts de cette 19ème édition de la Tahiti Pearl Regatta. Le « parcours banane » a ouvert les festivités, sur près de 5 milles nautiques dans le chenal entre Tahaa et Raiatea. Un circuit obligeant les équipages à faire preuve de dextérité.

« Ça rend la tactique passionnante », souligne le navigateur, Loïc Peyron, le parrain de cette édition, « c’est tout l’intérêt de la marine à voile. Ce n’est pas la taille du bateau, ni celle des oreilles qui fait que l’on entend mieux. Quelle que soit la taille du bateau, il faut exploiter 100% du potentiel de l’outil, en équipe. C’est une belle leçon de vie en général. Il faut utiliser le mot ‘respect’ le plus possible dans la journée, vis-à-vis de soi-même, de son équipage, de son bateau, de l’environnement et de la concurrence. Cela forge, en général, de belles mentalités ».

La « East Coast », la deuxième étape du jour, s’est aussi jouée entre Tahaa et Raiatea. Une épreuve qui s’est déroulée dans le lagon et en haute mer pour la catégorie « cruising » et les multicoques. Sur un parcours de 23 milles nautiques, les équipages s’en sont donné à cœur joie, comme pour Christophe et son équipage du « Bandol 83 France », venus de métropole.

– PUBLICITE –

« Quelle que soit la taille du bateau, il faut exploiter 100% du potentiel de l’outil, en équipe. C’est une belle leçon de vie en général », souligne Loic Peyron, le parrain de cette édition de la TPR. (Crédit : J. Doucet/TNTV)

 « C’est bien organisé. C’est ce qu’on avait vu sur les vidéos et les photos. Cela fait rêver. Et quand on y est, on a les yeux grands ouverts. On en profite au maximum », dit-il. Plus qu’un évènement sportif, la Tahiti Pearl Regatta est aussi une vitrine promotionnelle de la Polynésie à l’international. Un budget de 20 millions de francs est consacré à son organisation et les retombées profitent aussi aux habitants de l’archipel.

« 80% de ce budget est dépensé dans les Raromatai, auprès des associations pour tout ce qui est activités culturelles, auprès des commerçants et des prestataires. Pour nous, c’est important de contribuer ainsi au développement économique des Iles Sous-le-Vent », souligne Stéphanie Betz, membre du comité organiseur.

Vendredi, deux autres régates attendent les participants, dans la baie de Haamene, à Tahaa, et en haute mer. La TPR s’achèvera samedi.

Dernières news