mardi 17 mai 2022
A VOIR

|

Cécifoot : opération d’inclusion par le football

Publié le

Le 14 avril dernier, les associations membres de la fédération te niu o te huma ont pu bénéficier d’une journée de sensibilisation au cécifoot, sport similaire au football et adapté pour les déficients visuels. Pour l’occasion, un athlète de haut niveau membre de l’équipe de France de Cécifoot leur a donné quelques conseils sur la pratique de ce sport.

Publié le 20/04/2022 à 8:50 - Mise à jour le 20/04/2022 à 8:50
Lecture < 1 min.

Le 14 avril dernier, les associations membres de la fédération te niu o te huma ont pu bénéficier d’une journée de sensibilisation au cécifoot, sport similaire au football et adapté pour les déficients visuels. Pour l’occasion, un athlète de haut niveau membre de l’équipe de France de Cécifoot leur a donné quelques conseils sur la pratique de ce sport.

Hakim Arezki est un joueur international français de cécifoot. Il a participé à plusieurs coupes d’Europe, coupes du monde mais aussi aux Jeux Paralympiques. Les grandes compétitions n’ont plus de secret pour cet athlète. Invité par Pascal Vahirua et le club Tefana, le champion partage volontiers son expérience. D’autant que “pour présenter une activité de cécifoot, quand c’est un voyant qui l’enseigne au départ, les gens sont un peu sceptiques”, explique le directeur de la fédération polynésienne de sports adaptés et handisports, Alain Barrere. “Mais quand il [Hakim Arezki, ndlr] met un bandeau, lui-même qui est aveugle, et fait une démonstration avec le ballon, ça a tout son effet”.

Le cécifoot est un jeu qui se joue à 5 contre 5. Si les joueurs ne voient pas le ballon, ils peuvent l’entendre puisque des clochettes y sont intégrées. Comme au football, l’objectif est d’envoyer le ballon dans le but adverse. “On n’a pas la vue, certes, mais on a tout le reste”, détaille Hakim Arezki. “Il y a l’écoute, il y a les sensations, le toucher, il y a le partage avec les autres. La communication, c’est très important dans le sport et dans la vie de manière générale. Et puis humainement, il faut que les joueurs se fassent confiance”.

Depuis quelques années déjà, la fédération polynésienne de sports adaptés et handisports tente de mettre en place le cécifoot au fenua mais sans réussite. La venue du champion devrait donner un coup de boost à cette discipline encore méconnue en Polynésie.

Prochain rendez-vous pour les mordus du ballon rond handisport au mois de septembre pour le Festifoot, évènement auquel sera désormais inclus une rencontre de cécifoot.

infos coronavirus