vendredi 30 septembre 2022
A VOIR

|

Boxe thaï – Plusieurs médailles pour les athlètes polynésiens

Publié le

À Phoenix depuis le 5 avril, nos aito polynésiens se sont illustrés au USMTO, un championnat de Muay Thaï Américain "Open". Ils repartent avec des médailles d'argent, de bronze, et une ceinture de champion.

Publié le 11/04/2022 à 12:57 - Mise à jour le 11/04/2022 à 12:59
Lecture 2 minutes

À Phoenix depuis le 5 avril, nos aito polynésiens se sont illustrés au USMTO, un championnat de Muay Thaï Américain "Open". Ils repartent avec des médailles d'argent, de bronze, et une ceinture de champion.

Raoul O’connor (- 80 kilos), a remporté son combat face à Perris Thompson et a ainsi été sacré champion USMA de sa catégorie. Heremoana Camuzet (- 70 kg)a remporté quant à lui une médaille d’argent face à Loai Abushaar et devient vice-champion USMA de sa catégorie après plusieurs combats. Heimanarii Tchen, (– 70 kg) remporte également la médaille d’argent et devient aussi vice-champion USMA de sa catégorie.

Une autre médaille d’argent a été remportée par Alves Kilian (super lourd + 97 kg) face à Cameron Ashford, qui est donc vice-champion USMTO de sa catégorie.

Aitotea Lenoir se classe quant à lui 3ème en ramenant la médaille de bronze en – 81 kg. Pour rappel, cela fait plusieurs fois que l’athlète ramène un titre pour la Polynésie. Poroiae Teanihau ramène une médaille de bronze en – 77 kg, et Monoihere Fauura remporte une autre médaille de bronze en – 63 kg.

“Tous nos combattants ont donné le meilleur d’eux-mêmes, ils se sont beaucoup sacrifiés, ont mangé très peu pour rester aux poids, répéter les entraînements, contrôler leur stress, et sur le ring, ils ont montré que les maohi sont des Toa, Félicitations et respect. Je dis bravo aussi aux coachs, c’est leur travail qu’on a vu à travers nos combattants, respect, respect” a déclaré Roland Darrouzes, président de la Fédération Polynésienne de Boxe Thaïlandaise.

La délégation polynésienne sera de retour au fenua ce mardi 12 avril.

Article précédentInitiatives fenua, le mag
Article suivantIa Ora Na : les souvenirs

infos coronavirus