Après sa qualification pour les JO, Teuraiterai Tupaia « n’arrive pas à y croire »

Publié le

En plus de Vahine Fierro et de Kauli Vaast, un troisième Polynésien participera aux Jeux Olympiques, mais, lui, en athlétisme. Teuraiterai Tupaia s’est en effet qualifié pour l’évènement, ce vendredi, grâce à un lancer de javelot de 86,11 mètres lors du meeting de Fontainebleau dans l’Hexagone. Il efface au passage le record de France vieux de 35 ans. « Je n’arrive même pas à dire ce que je ressens (…) C’est un gros poids en moins », a-t-il confié à TNTV.

Publié le 17/05/2024 à 15:04 - Mise à jour le 18/05/2024 à 8:12

En plus de Vahine Fierro et de Kauli Vaast, un troisième Polynésien participera aux Jeux Olympiques, mais, lui, en athlétisme. Teuraiterai Tupaia s’est en effet qualifié pour l’évènement, ce vendredi, grâce à un lancer de javelot de 86,11 mètres lors du meeting de Fontainebleau dans l’Hexagone. Il efface au passage le record de France vieux de 35 ans. « Je n’arrive même pas à dire ce que je ressens (…) C’est un gros poids en moins », a-t-il confié à TNTV.

C’est la délivrance pour Teuraiterai Tupaia et l’aboutissement d’un travail acharné. Le jeune polynésien de 24 ans vient de concrétiser son rêve olympique. Avec un jet de 86,11 mètres au javelot, il efface de 4 mètres le précédent record de France qui remontait à 1989 et réalise en même temps la cinquième meilleure performance mondiale de l’année. Il valide surtout son ticket pour les JO.

« Je n’arrivais pas à y croire. Je vois mon jet partir et j’ai senti que c’était loin. Je n’arrive même pas à dire ce que je ressens. Je suis encore dans un état d’euphorie et de joie. C’est un gros poids en moins (…) Je n’ai plus besoin de faire la course aux meetings pour chercher des points pour la qualification des JO », a-t-il réagi auprès de TNTV quelques heures après son exploit.

D’autant que rien n’était gagné d’avance, le jeune athlète du fenua ayant traversé « deux, trois années compliquées ». « J’ai eu 2 blessures et un hiver où je fais l’une de mes plus mauvaises performances. Ça a été compliqué de remonter la pente. J’étais descendu au plus bas. Heureusement qu’il y avait tous ceux qui m’accompagnent et qui m’encouragent avec des ondes positives. C’est ça, je pense, qui a fait la différence », dit-il.

– PUBLICITE –

Son but : « monter sur les marches du podium »

Au cours de la saison, Teuraiterai a pu faire une pause de 2 mois au fenua ce qui lui a permis de se « ressourcer ». « Cela m’a fait du bien mentalement de profiter de mes parents et de ma famille et de continuer à m’entraîner », souligne-t-il.

Ces dernières semaines, il s’était focalisé sur son objectif. « On a fait 2 stages. L’un à Nice et l’autre à Alicante. Ils se sont super bien déroulés et j’ai eu pas mal de déblocages techniques. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui, je sors un jet extraordinaire », se félicite-t-il.

« Les premières personnes à qui j’ai pensé sont mes parents, ma grand-mère, tout le staff qui me suit, mon coach et mes proches à Strasbourg qui m’encouragent tous les jours à me bouger pour aller à l’entraînement même si ce n’est parfois pas facile », ajoute Teuraiterai.

Il entend désormais se présenter aux Jeux Olympiques « le plus en forme possible » et même « monter sur les marches du podium ». Et il ne compte pas s’arrêter là. « Mon rêve a toujours été de faire 2 Olympiades, minimum ».

Il n’aura que 28 ans en 2028 et peut donc espérer être présent à Los Angeles, ville qui accueillera l’évènement.

Grâce à un lancer de javelot de 86,11 mètres, Teuraiterai Tupaia efface le record de France et se qualifie pour les JO. (Crédit: Fédération française d’athlétisme).

Dernières news

Activer le son Couper le son