vendredi 7 mai 2021
A VOIR

|

À Rangiroa, le lancer de javelots prend son envol

Publié le

Publié le 15/04/2019 à 14:49 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:50
Lecture < 1 min.

Chaque année en septembre, le Farereihaga de Rangiroa reunit tous les adeptes du « patia fa » de l’atoll et des îles voisines. Cette rencontre très attendue permet de sélectionner les meilleurs. En effet, ces derniers représenteront leur atoll pour les compétitions de Tu’aro Maohi à Tahiti. « Cela prend de l’ampleur. Ce n’est pas vraiment facile pour les jeunes, mais ça vient. Au fil des années, on a vu une amélioration. À Rangiroa, on a une dizaine de femmes. Et il y aura plus d’une dizaine d’hommes aussi. On est très bien » explique Alexandre, du Comité organisateur du Farereihaga.

>>> Lire aussi : À Faaite, les Anciens fabriquent des javelots à partir de palme de cocotier

Afin que les sélectives se déroulent dans les meilleures conditions, une équipe de la Fédération des Tu’aro Maohi fait le déplacement chaque année. « Je discute beaucoup avec Cabral, l’organisateur du Farereihaga. Cette année, je lui ai demandé d’intégrer la catégorie des enfants. Je pense que pour la prochaine édition, ça sera une nouveauté » décalre Marama, 

de la Fédération des Tu’aro Maohi.

>>> Lire aussi : Teura Tupaia, champion de France de javelot pour la 5e fois

Tepoe ou encore Punua, les deux aito de Rangiroa, ont excellé lors des trois dernières éditions du Farereihaga. À Tahiti, ils affrontent les meilleurs de la discipline chaque mois de juillet, et ils prennent souvent le dessus.
 

Rédaction web avec Teuia André Vohi et Taurama Sun

infos coronavirus