samedi 28 mai 2022
A VOIR

|

À Rangiroa, le lancer de javelots prend son envol

Publié le

Publié le 15/04/2019 à 14:49 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:50
Lecture < 1 min.

Chaque année en septembre, le Farereihaga de Rangiroa reunit tous les adeptes du “patia fa” de l’atoll et des îles voisines. Cette rencontre très attendue permet de sélectionner les meilleurs. En effet, ces derniers représenteront leur atoll pour les compétitions de Tu’aro Maohi à Tahiti. “Cela prend de l’ampleur. Ce n’est pas vraiment facile pour les jeunes, mais ça vient. Au fil des années, on a vu une amélioration. À Rangiroa, on a une dizaine de femmes. Et il y aura plus d’une dizaine d’hommes aussi. On est très bien” explique Alexandre, du Comité organisateur du Farereihaga.

>>> Lire aussi : À Faaite, les Anciens fabriquent des javelots à partir de palme de cocotier

Afin que les sélectives se déroulent dans les meilleures conditions, une équipe de la Fédération des Tu’aro Maohi fait le déplacement chaque année. “Je discute beaucoup avec Cabral, l’organisateur du Farereihaga. Cette année, je lui ai demandé d’intégrer la catégorie des enfants. Je pense que pour la prochaine édition, ça sera une nouveauté” décalre Marama, 

de la Fédération des Tu’aro Maohi.

>>> Lire aussi : Teura Tupaia, champion de France de javelot pour la 5e fois

Tepoe ou encore Punua, les deux aito de Rangiroa, ont excellé lors des trois dernières éditions du Farereihaga. À Tahiti, ils affrontent les meilleurs de la discipline chaque mois de juillet, et ils prennent souvent le dessus.
 

Rédaction web avec Teuia André Vohi et Taurama Sun

infos coronavirus