lundi 26 septembre 2022
A VOIR

|

3e édition de la Vodafone Channel Race ce samedi

Publié le

27 équipages sont engagés pour un parcours entre Tahiti et Moorea de 85 km. Depuis que l’événement existe, le comité organisateur met systématiquement en place un contrôle anti-paka, pour un sport "propre".

Publié le 24/08/2022 à 16:15 - Mise à jour le 26/08/2022 à 15:08
Lecture 2 minutes

27 équipages sont engagés pour un parcours entre Tahiti et Moorea de 85 km. Depuis que l’événement existe, le comité organisateur met systématiquement en place un contrôle anti-paka, pour un sport "propre".

Pour cette troisième édition de la Vodafone Channel Race, certes, rien ne change pour le parcours ; 85km sont prévus depuis la plage de Taaone vers Mahina, puis direction Moorea à la pointe de Temae. Enfin, retour par taapuna pour une arrivée à Pirae. Pour le moment, la Vodafone channel compte 27 participants. C’est moins que l’an passé ou l’on en dénombrait 45. Mais les inscriptions sont encore possibles demain jeudi, “jusqu’à 17 heures pour qu’on puisse vérifier nos licenciés parce que c’est ça qui prend un peu de temps au contrôle de nos athlètes, c’est de voir s’ils sont vraiment à jour de la licence de l’année”, explique Rodolphe Apuarii, président de la fédération tahitienne de va’a.

Il n’y aura pas d’équipes étrangères sur la ligne de départ. On sait aussi que de grands clubs tels que Pirae va’a ou encore Air Tahiti seront absents. Le concept de la course est basé sur la Molokai hoe, une course avec changement à 3 rameurs. “Le changement à 3 n’est pas facile puisqu’il faut avoir des rameurs plus compétents et qui peuvent se déplacer sur différents postes du va’a.”

Comme pour les deux premières éditions, l’accent sera mis sur le contrôle anti-cannabis, assure le comité organisateur. Rappelons que l’an dernier, 3 équipes séniors avaient été disqualifiés. “Le test anti dopage doit être strict. On veut un sport propre et on veut des rameurs qui ont une “renommée”, lance Patrick Moux Quand on vous dit que le monde de la rame c’est du dopage, c’est faux. les rameurs font d’énormes efforts pour cela. Ils ne sont pas dopés. Mais on a appris que certains ne veulent pas venir à cause de ça donc je laisse chacun libre de son choix. Nous on maintient notre ligne de conduite, on maintient nos tests qui sont très stricts et rigoureux” .

Samedi, le départ sera donné à 8 heures pour toutes les catégories. Une course à suivre en direct à partir de 7 heures 45 sur TNTV, en télé, sur notre page Facebook et sur notre site Internet.

infos coronavirus