dimanche 16 janvier 2022
A VOIR

|

150 élèves participent à la 1ère édition du marathon CrossFit inter-îles

Publié le

À Raiatea, la première édition du marathon CrossFit inter-îles Sous-le-Vent a rassemblé près de 150 élèves du secondaire. Un événement initié par la direction de la santé en partenariat avec l’USSP et les professeurs de lycée-collège.

Publié le 03/12/2021 à 15:12 - Mise à jour le 04/12/2021 à 11:23
Lecture 2 minutes

À Raiatea, la première édition du marathon CrossFit inter-îles Sous-le-Vent a rassemblé près de 150 élèves du secondaire. Un événement initié par la direction de la santé en partenariat avec l’USSP et les professeurs de lycée-collège.

L’objectif de cette journée était de donner l’opportunité aux jeunes qui ne sont pas forcément attirés par la pratique d’un sport de venir se défouler entre amis et de découvrir les différents ateliers sportifs proposés. L’atelier “stretching”, par exemple, a permis aux élèves de comprendre l’importance de s’étirer les muscles avant et après un exercice physique. “On a des activités dansées, de la Zumba, du body combat, du step, du stretching, et on a également du CrossFit” explique Cédric Duport, organisateur de l’événement

Et malgré les difficultés rencontrées dans certaines disciplines, les 150 élèves ont participé avec plaisir à cette 1ère édition de marathon CrossFit.

Les élèves changeaient d’atelier toutes les 10 minutes : cardio, physique, souplesse, endurance, renforcement musculaire… le CrossFit permet de développer des qualités physiques essentielles au quotidien.

Si certains étaient là pour mesurer leurs forces et chercher la performance, d’autres étaient plus là pour découvrir entre amis des activités qu’ils n’avaient encore jamais pratiqué. “Pour les élèves, l’objectif, c’est de passer une bonne journée et rentrer avec le sourire. On a aucun but compétitif. Ils pratiquent comme ils veulent. S’ils font 2 heures 30 d’activité à fond, on aura tout gagné !” indique l’organisateur de l’événement, qui espère populariser l’événement.

infos coronavirus