vendredi 7 août 2020
A VOIR

|

​K1 : Henri Burns vers un nouveau titre

Publié le

Publié le 02/09/2018 à 9:46 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:52
Lecture 2 minutes

Quoi de mieux pour gagner en visibilité pour Henri Burns que de combattre lors cette soirée qui sera sous tous les feux médiatiques ? Le Polynésien tentera décrocher la ceinture Éric Favre Lumber Jack.

L’année dernière, l’enfant de Moorea a intégré la Team Eric Favre. Le célèbre fabricant de cosmétiques et compléments alimentaires est aussi un promoteur de renom mondial dans les grandes manifestations sportives (Eric Favre Sport Games) dans les disciplines du fitness, des sports de force et sports de combat.

Une opportunité pour notre aito de rentrer dans le cercle fermé du sport professionnel et de se faire remarquer. Une occasion qu’il ne loupera pas !  En novembre dernier, Henri fait ses premiers pas en pro lors de « La nuit des challenges »  à Saint-Fons, à Lyon. Un gala organisé par son désormais mentor Eric Favre. Ce soir-là, notre aito bat les pronostics en s’imposant haut la main devant le double champion d’Europe, Steve Maniez pour un combat d’exhibition.   

À la grande satisfaction de son mentor, Henri est pressenti pour combattre au  « fight legend Geneva » pour une ceinture de champion d’Europe WAKO contre son détenteur, le Tchèque Petr Kares. Malheureusement, ce dernier se désistera à quelques semaines de l’événement. Henri devra alors affronter Kevin Oumar, de la Team Atch, un spécialiste lui aussi  du MMA et du pancrace.

Les deux protagonistes devront s’affronter dans les règles du K-1 au travers de 3 rounds de 3 minutes. « C’est sûr que j’étais un peu déçu de ne plus combattre contre le champion d’Europe, mais je pense qu’il y a tout de même du bon dans le fait de ne pas tout de suite brûler les étapes. Quant à mon futur adversaire, il sera un combattant à prendre au sérieux, car, tout comme moi, c’est un « gladiateur des temps modernes » aussi à l’aise en pieds-poings qu’au sol et il détient plusieurs victoires, avant la limite, à son palmarès. Comme avant chaque combat,  j’appréhende un peu ce duel, mais c’est du bon stress. Ça m’arrive toujours avant de monter sur le ring et c’est aussi une certaine source d’énergie pour moi. Depuis deux mois, mon coach pousse l’intensité de mes entrainements en pieds-poings. Je suis déterminé à rentrer au fenua avec cette ceinture. Il faudra me mettre K.O. pour me battre », s’engage Henri Burns, actuellement en pleine préparation en Nouvelle-Zélande.
 

Oriano Tefau 

Liste des combats :

  • Gérôme LE BANNER (FR) vs Wojciech BULINSKI TOMASZ (PL) | 3x3mn
  • Yohan LIDON (FR) vs Vladimir MORAVCIK (SL) | 5x3mn | Titre open
  • Karim BENNOUI (FR) vs Lukas MANDINEC (SL) | 3x3mn
  • Henri BURNS (FR) vs Kevin OUMAR (FR) | 3x3mn
  • Sonia DINH (CH) vs Ludivine LASNIER (FR) | 3x3mn
  • Murseli KADRI (FR) vs Daniel STEFANOFSKI (SRB) | 3x3mn
  • Marko MILANOVIC (CH) vs Abdellah MABEL (FR) | 3x3mn
  • Mickaël PEYNAUD (FR) vs Antar KACEM (FR) | 3x3mn
  • Mohamed GALAOUI (FR) vs Sebastien FLEURY (CH) | 3x3mn

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Moehana Vanaa, passionnée de cirque : de Moorea à Montréal

Moehana Vanaa est une jeune adolescente qui souhaite vivre de sa passion : le cirque. Une passion peu commune sur le fenua et qui va l’amener dans quelques mois à suivre une formation poussée dans une des meilleures écoles de cirque du monde à Montréal au Canada.

Cyril Tetuanui reste président de la communauté de communes...

À Raiatea, le président de la communauté de communes Hava’i ne change pas : Cyril Tetuanui rempile pour un deuxième mandat. Une réélection qui n’a pas été du goût de tout le monde…

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV