jeudi 21 octobre 2021
A VOIR

|

Yannick Lowgreen, candidat au CESE

Publié le

Le Conseil Economique Social et Environnemental national se renouvelle. Cette organe consultatif compte en général parmi ses membres un ressortissant du fenua. Le président de l'association Tamarii Moruroa fait partie des postulants pour constituer la prochaine assemblée...

Publié le 31/03/2021 à 14:47 - Mise à jour le 31/03/2021 à 15:11
Lecture < 1 min.

Le Conseil Economique Social et Environnemental national se renouvelle. Cette organe consultatif compte en général parmi ses membres un ressortissant du fenua. Le président de l'association Tamarii Moruroa fait partie des postulants pour constituer la prochaine assemblée...

Il est discret, et sa candidature au CESE est une surprise: Yannick Lowgreen, président de Tamarii Moruroa, et membre du CESEC a des dossiers à défendre :

“J’ai vu que l’on pouvait s’inscrire, et ce week end, j’ai mûrement réfléchi pour me lancer”, indique le militant associatif. “J’aimerais apporter mon expérience sur plusieurs dossiers en attente au niveau de la Polynésie. Même chose au niveau de la Nouvelle-Calédonie. Beaucoup de choses se bougent et il va y avoir des changements au sein des collectivités du Pacifique”.

Militant anti-nucléaire, Yannick Lowgreen espère aussi mieux faire entendre la voix de la Polynésie.

Pour la sélection, c’est le ministre de l’outre-mer qui soumet des propositions au Premier ministre, qui procède ensuite aux nominations”, précise le candidat.

Les candidats au CESE, le Conseil Economique Social et Environnemental avaient jusqu’au 31 mars pour se déclarer. Cette assemblée consultative, réformée en début d’année, renouvelle ses membres. Obligatoirement saisi pour les avis des plans ou projets de loi dans ses domaines dédiés, le CESE a pour vocation de favoriser le dialogue transversal entre les différentes catégories socio-professionnelles.

Actuellement, c’est l’élu de Punaauia Christian Vernaudon qui siège pour le fenua dans cette Assemblée mais la Polynésie pourrait ne plus être représentée. Le nombre de membres du CESE vient d’être réduit d’un quart, passant de 232 à 175. Ce donc 2 et non plus 3 sièges qui seront proposés aux 3 collectivités de la zone Pacifique.

Rédigé par

infos coronavirus