dimanche 19 septembre 2021
A VOIR

|

Voyages vers la Polynésie : les motifs impérieux levés pour les personnes vaccinées seulement

Publié le

Un décret a été publié lundi au Journal officiel de la République française (JORPF). Il définit les mesures concernant les déplacements de l'hexagone vers la Polynésie et de l'étranger vers la Polynésie. Comme les fois précédentes, un arrêté devrait être pris en Polynésie pour ajuster ces mesures.

Publié le 08/06/2021 à 10:59 - Mise à jour le 08/06/2021 à 11:11
Lecture < 1 min.

Un décret a été publié lundi au Journal officiel de la République française (JORPF). Il définit les mesures concernant les déplacements de l'hexagone vers la Polynésie et de l'étranger vers la Polynésie. Comme les fois précédentes, un arrêté devrait être pris en Polynésie pour ajuster ces mesures.

Selon ce décret, toute personne souhaitant se déplacer à destination de la Polynésie française en provenance du reste du territoire national doit, si elle est âgée de 11 ans ou plus, être munie :

  • Du résultat d’un examen de dépistage mentionné réalisé moins de 72 heures avant le déplacement ou d’un test réalisé moins de 48 heures avant le déplacement. Les seuls tests antigéniques pouvant être valablement présentés sont ceux permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-2;
  • Et d’un justificatif de son statut vaccinal.

À noter : le décret mentionne que, par dérogation, le justificatif de statut vaccinal n’est pas requis pour les personnes mineures accompagnant une ou des personnes majeures qui en sont munies.

Les personnes non vaccinées quant à elles (ayant déjà contracté la covid ou non) devront fournir un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l’urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé. Elles devront également effectuer une quarantaine.
Ces personnes devront se munir des documents permettant de justifier du motif de leur déplacement et d’une déclaration sur l’honneur attestant :
– qu’elles acceptent qu’un test ou examen de dépistage puisse être réalisé à leur arrivée;
– du lieu dans lequel elles envisagent d’effectuer la mesure de quarantaine ou d’isolement, accompagnée, si le lieu choisi n’est pas mis à disposition par l’administration, de tout justificatif permettant d’en attester l’adresse et l’accessibilité pour les agents de contrôle.

Les conditions sont les mêmes pour les personnes venant de l’étranger et se rendant au fenua, âgées de 11 ans ou plus.

Un arrêté du haut-commissaire est attendu ce mardi. Un arrêté devra également être pris en conseil des ministres au fenua pour ce qui est des compétences locales.

Rédigé par

Article précédentNescafé Star 2021
Article suivantMagnum PI : argent sale

infos coronavirus