jeudi 22 août 2019
A VOIR

|

Vous partez en mer ? N’oubliez pas votre balise de détresse

Publié le

Publié le 15/11/2016 à 15:32 - Mise à jour le 15/11/2016 à 15:32
Lecture 2 minutes

Tout le monde est d’accord sur ce point : une vie n’a pas de prix. Le bilan des recherches pour retrouver Meherio et Laurent Para disparus près d’une semaine en mer, est cependant conséquent : plus de 113 millions de Fcfp ont été dépensés pour 4 jours et 4 nuits de recherches par le JRCC. 2 Gardians (avion de la marine nationale), 1 hélicoptère, 1 Casa (avion de l’armée de l’air) et 54 personnes ont été mobilisés. Les appareils ont volé 55 heures sur une zone de 70 000 km2. Le frère et la soeur ont finalement été retrouvés  après l’arrêt des recherches par le JRCC, au large de Papara, par des pêcheurs. 

Le haut-commissaire l’a souligné dans un communiqué  : la balise de détresse, qui manquait à l’embarcation dans laquelle se trouvaient Meherio et Laurent, est un élément essentiel. “Dans une époque où l’on peut connaître la position de chacun sans effort technique et sans investissement onéreux, on prend la mer avec des instruments de bord défectueux et dépourvu de moyen sérieux permettant un repérage rapide de situation. Alors qu’une simple balise de détresse (Cospas-Sarsat), dont le coût est estimé à 27 000 Fcfp, permettrait un secours quasi immédiat, car malgré son champ large et l’attention de son équipage un “gardian” à la vitesse qui est la sienne peut, en plein Pacifique, passer sans le voir au-dessus d’un “poti marara”, qui est un esquif sur l’immensité”, écrivait René Bidal mardi. 

Mardi d’ailleurs, un bateau avec 4 personnes à bord, en avarie motrice, a pu être rapidement secouru grâce à sa balise de détresse. Une information soigneusement soulignée par le JRCC. 

À titre indicatif, les 113 millions de Fcfp dépensés pour rechercher Meherio et Laurent correspondent au coût de plus de 4 000 balises de détresse… 
 

Rédaction web

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] /