lundi 26 août 2019
A VOIR

|

Vol au-dessus des rivières de Tahiti

Publié le

Publié le 03/11/2017 à 14:55 - Mise à jour le 03/11/2017 à 14:55
Lecture 3 minutes

L’équipage de la 35F cumule les heures de vols au-dessus des rivières. La direction de la défense et de la protection civile établit une banque images précise des cours d’eau de Tahiti et de l’île sœur. Des milliers de clichés ont déjà été pris.  Cette mission de reconnaissance a pour but d’informer les services du pays et les communes  de la localisation des zones encore sensibles.

“Nous sommes à la recherche d’embâcles (NDLR: accumulation naturelle de matériaux apportés par l’eau) dans les cours d’eau qui vont former des bouchons et qui, lorsqu’il y aura une montée des eaux, fera un barrage qui a un moment donné va lâcher, provoquant une crue torrentielle dans la rivière.”, explique Christophe Pelletier, responsable des risques majeurs à la Direction de la Défense et de la Protection Civile (DDPC).

Pour avoir les meilleures photos, la coordination entre le pilote et son équipage doit être parfaite. Les survols des rivières parfois sinueuses se font à basse altitude,  depuis les embouchures jusqu’au fond des vallées.  Le pilote doit aussi veiller aux distances de sécurité à cause de la végétation très dense.

Ce que confirme, le pilote et lieutenant de vaisseau Guillaume Loiseau, “Parfois, on va se retrouver dans des vallées très encaissées, très enclavées. Avec l’hélicoptère on peut aller dans ces endroits-là, on a une certaine mobilité, mais du coup, à cause de la proximité des obstacles et des dangers, cela rend un peu plus périlleuses et plus techniques ces missions.”

Apres un mois de reconnaissance, le Dauphin se dirige aujourd’hui à la presqu’ile. Trois heures de vols sont prévues. Mais entre les cartes satellites et la réalité du terrain, il y a une différence. Beaucoup de cours d’eau sont difficilement visibles même depuis les airs. “Il y a des cours d’eau que l’on ne retrouvera jamais, vu qu’ils sont sous la végétation. Dans les zones urbaines, ils peuvent être enterrés dans des canalisations et du coup, on est obligé d’aller chercher chaque cours d’eau.”, indique le co-pilote et enseigne de vaisseau David.

Suite aux intempéries du début d’année,  plusieurs opérations de nettoyage ont été menées. Mais certains canaux sont encore remplis de végétaux comme au-dessus de Faa’a ou dans la vallée de la Tipaerui.  Des chutes d’arbres le long des flancs des montagnes ont aussi été repérés. Ces troncs peuvent s’avérer des menaces pour les populations s’ils sont emportés par les crues.
 

Rédaction Web avec Thomas Chabrol

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Super Aito : Steeve Teihotaata compte bien conserver son...

Ce samedi sur Tahiti Nui Télévision, vous pourrez suivre en direct le Super aito 2019. Plus de 160 rameurs sont attendus pour la "course V1" de l’année. Parmi eux, le champion en titre Steeve Teihotaata :

Comment lutter contre les “fake news” ?

Si les fausses informations circulaient déjà bien avant l’avènement des réseaux sociaux, depuis leur arrivée, on ne compte plus le nombre d’intox. Véritable fléau, les "fake news" font hélas partie du quotidien des internautes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X