A VOIR

|

Malgré les pompiers mobilisés, l’ancien Aremiti a entièrement coulé

Publié le

Les sapeurs-pompiers de Papeete ont été appelés ce dimanche matin, alertés par une voie d'eau dans l'ancien Aremiti situé au port autonome de Papeete. L'eau s'était infiltrée depuis hier soir dans la coque du bateau, à quai depuis un certain temps. Malgré un dispositif mis en place pour le remettre à flot, le navire a entièrement coulé.

Publié le 09/10/2022 à 12:10 - Mise à jour le 11/10/2022 à 9:54
Lecture 2 minutes

Les sapeurs-pompiers de Papeete ont été appelés ce dimanche matin, alertés par une voie d'eau dans l'ancien Aremiti situé au port autonome de Papeete. L'eau s'était infiltrée depuis hier soir dans la coque du bateau, à quai depuis un certain temps. Malgré un dispositif mis en place pour le remettre à flot, le navire a entièrement coulé.

EDIT de 16 h 30 : Le navire a coulé malgré le dispositif mis en place. Il se trouve à 30 mètres de fonds.

L’ancien Aremiti -le Corsaire, qui reliait Tahiti et les Raromatai au début des années 2000-, à quai au port autonome de Papeete, était déjà en train de couler dimanche matin avant l’intervention des pompiers. Selon Sergio Bordes, chef de corps des sapeurs-pompiers de Papeete, il s’agirait d’une voie d’eau qui a débuté hier soir.

Alertés ce matin, les pompiers ont immédiatement commencé à évacuer l’eau infiltrée dans la coque : “Nous avons engagé des moyens d’aspiration, avec des pompes. On a actuellement 240 mètres cubes par heure qui sont évacués”.

Toujours selon M. Bordes, il n’y a “pas de risque de pollution avec de l’huile, le bateau étant quasiment dépollué”.

Un barrage hydraulique va être mis en place autour du bateau par la Marine, ce dernier étant surveillé jusqu’à sa remise à flot totale. “La suite qu’on voulait imaginer, c’est remonter le bateau avec les moyens du port. Mais de l’eau a dû rentrer dans une des trappes. On est dans cette situation maintenant. On pense plutôt à l’un des moteurs du bateau, qui était posé à l’intérieur et qui a dû basculer vers tribord” précise Sergio Bordes.

L’ancien Aremiti, désormais à 30 mètres de profondeur (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Allongé sur son flanc droit, le bateau qui ne présentait pas de défauts apparents, devra subir une inspection afin de déterminer les causes de sa prise d’eau, qui sont actuellement floues.

Pour information, l’ancien Aremiti Corsaire n’appartient plus au groupe Aremiti.

Les investigations devraient prendre encore quelques jours pour déterminer comment sortir le navire de cette situation. Les options techniques sont déjà évaluées, mais il faut aujourd’hui trouver le propriétaire du navire. Selon la direction du Port autonome, deux personnes seraient identifiées.

Au total, 5 navires sont actuellement classés comme épaves. Trois d’entre-eux sont totalement immergées par 20 mètres de fonds, deux sont en attente de démantèlement. Des bateaux que la direction du Port Autonome indique vouloir rapidement évacuer.