jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Vidéos – Un Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance à Papeete

Publié le

Publié le 14/03/2018 à 15:04 - Mise à jour le 14/03/2018 à 15:04
Lecture 2 minutes

Le 1er CLSPD de la capitale sera porté par la municipalité, l’État, les associations ou encore l’église. Ses objectifs ? lutter contre l’insécurité et améliorer la tranquillité publique. Car si le nombre de violences physique a baissé (515 cas en 2016 contre 487 en 2017) le nombre d’infractions liées aux stupéfiants a augmenté à Papeete. On compte 513 infractions en 2016 contre 603 en 2017.

Parmi les zones prioritaires de ce dispositif, 8 quartiers de Papeete ont été désignés. Celui d’Estall en fait partie. L’occasion pour tous les acteurs concernés d’aller sur le terrain et de discuter avec la population : L’objectif est de « présenter les autorités aux familles de ce quartier (…) et de présenter au haut-commissaire les projets que nous développons  en matière d’insertion et de prévention de la délinquance dans nos quartiers », explique le maire de Papeete Michel Buillard. 

Autre objectif du CLSPD, celui de prévenir le décrochage scolaire. Parmi les quartiers prioritaires, 41% des 15-19 ans ne vont plus à l’école : « La première des choses c’est qu’il faut lutter contre l’absentéisme scolaire, surtout au 1er degré. (…) Un enfant qui est déscolarisé entre dans une oisiveté qui n’est pas forcément la plus porteuse pour son avenir. Et il est encouragé d’une certaine façon, directement ou indirectement, à commettre des actes de délinquance », estime le haut-commissaire René Bidal. 

Dans le quartier Estall, 6 jeunes ont pu bénéficier d’un programme spécifique d’insertion mis en place par la mairie. Les partenaires du CLSPD se donnent 3 ans pour évaluer l’impact des actions mises en œuvre dans la capitale.

Rédaction web avec Sophie Guébel

René Bidal

Michel Buillard

infos coronavirus