vendredi 26 février 2021
A VOIR

|

Vidéos: Sale temps sur la Société

Publié le

Publié le 18/01/2017 à 12:50 - Mise à jour le 18/01/2017 à 12:50
Lecture 3 minutes

Depuis ce jeudi matin, les messages d’alerte accompagnés de photos et vidéos fleurissent sur FaceBook. Du lotissement Miri à celui de Matatia en passant par Taapuna, ce sont des appels angoissés des habitants craignant de voir leur maison emportées par des éboulements provoqués par les pluies diluviennes.

Vers huit heures sur les hauteurs de Taapuna, où 700 familles sont bloquées une route s’est affaissée. Les résidents parlent d’une vague d’eau d’une hauteur de 2 mètres qui aurait déboulé du lotissement Taapuna. A Matatia  ce sont six maisons qui ont été touchées par les inondations. (Voir vidéo)

A la Punaruu qui menace de sortir de son lit, le maire de Punaauia s’est rendu dans la vallée et envisagerait de prendre un arrêté pour faire évacuer la vallée. Autre rivière à sortir de son lit, celle de la Fautaua. Une vidéo d’un internaute nous montre celle-ci (voir plus bas). A ce titre, la mairie de Papeete a indiqué que la vallée de la Fautaua était fermée jusqu’à nouvel ordre.

Sur Paea, toutes les plages ont vu leur accès fermés à la population.

A Hitiaa, très tôt ce matin, les habitants d’une maison ont été priés d’évacuer, un arbre menacant de s’abattre sur leur demeure. A part quelques arbres arrachés, des éboulements qui ont nécessité l’intervention des services de l’équipement, il n’y a pas de gros dégats à déplorer sur la côte est.

Concernant les navettes pour Moorea, les rotations de l’Aremiti 5 sont toutes annulées pour la journée. Pour le Terevau pour l’instant seules les rotations du matin ont été annulées.

A Moorea, le Maire accompagné des équipes techniques de la Commune, sont intervenus à Temae pour tenter de trouver une solution pour désenclaver la route du motu de Temae. Des inondations très importantes avec un niveau de l’eau élevé persistent. Les véhicules type Berline peuvent difficilement circuler. Le maire appelle les personnes à rester vigilants et à favoriser l’usage de 4×4 pour les sorties exceptionnelles.

En 1998, Tahiti avait connu un tel épisode pluvieux. L’île avait payé un fort tribut. Ponts arrachés de leurs fondations par la force des eaux, plus de 500 sinistrés avaient vu leur maison emportée par des torrents d’eau et de boue. Le bilan des victimes était de trois disparus, une fillette de 5 ans, un jeune homme de 20 ans et un homme d’une cinquantaine d’années.  Le nombre de maisons touchées se chiffrait par centaines. Tous les cours d’eau de Tahiti avaient débordé pendant 24 heures à la suite d’une pluie extrêmement violente (500 litres au mètre carré).
 

Pascal Bastianaggi

Vidéo impressionnante de Taapuna

La rivière de la Fautaua sortant de son lit

Inondations à Matatia

infos coronavirus