mercredi 21 avril 2021
A VOIR

|

Vidéos – La disparition de Johnny Hallyday émeut la Polynésie

Publié le

Publié le 05/12/2017 à 16:06 - Mise à jour le 05/12/2017 à 16:06
Lecture 2 minutes

Le député polynésien, Moetai Brotherson,  a été la première personnalité du fenua à rendre un hommage public à Johnny Hallyday, juste avant sa question orale au Palais Bourbon. Il a participé à la standing ovation avec les autres députés… Une première.
 
En Polynésie, chacun se souvient d’une chanson, d’une anecdote, voire d’une rencontre avec l’artiste… à commencer par Jean-Claude, son fan numéro 1 : « J’écoute du Johnny le matin, j’en écoute le soir quand je prépare mes petits shows. C’est ma dose d’énergie. C’était un peu le choc pour moi quand mes collègues de travail sont venus me dire : « on a quelque chose à t’annoncer… ». 

« On s’est rencontré ici quand il est venu avec Nathalie Baye », se souvient Gabilou. « On a fait la bringue. Il a voulu apprendre la frappe paumotu. Il n’a pas réussi (rire) ». 
 
Les Tikahiri avaient assuré la première partie de la star, lors de sa venue en mai 2016. « C’est quand même une opportunité rare dans la vie d’un musicien », reconnait Stéphane Rossoni. « Ma grand-mère qui était impresario et qui était à la William Morris Agency, et qui l’avait auditionné, avait dit à ma mère : « Ah ce John Philippe Smet, il ne fera jamais rien dans sa vie ! » 

Les fans polynésiens de Johnny Hallyday lui rendront hommage samedi soir à la Villa. 

Rédaction web avec Laure Philiber 
 

Gabilou

Jean-Claude, fan de Johnny

Stéphane Rossoni, musicien,et manager du groupe Tikahiri

infos coronavirus