samedi 24 août 2019
A VOIR

|

Vidéos – 30 morts sur les routes : quelles solutions pour changer les comportements ?

Publié le

Publié le 28/10/2018 à 11:28 - Mise à jour le 28/10/2018 à 11:28
Lecture 2 minutes

30 décès sur les routes polynésiennes depuis le début de l’année 2018 dont 4 ce week-end… Les chiffres sont alarmants d’autant que la prévention n’a pas faibli et la répression non plus. Ce lundi, le haut-commissaire René Bidal annonce qu’on va “à nouveau renforcer les contrôles notamment durant les week-ends et dans les heures de nuit puisqu’on a observé que statistiquement c’était quand même le week-end, la nuit ou en fin de soirée qu’on avait le plus grand nombre d’accidents mortels. Je crois que c’est dans ces créneaux-là qu’il faut qu’il y ait encore un effort de fait quant à la présence des gendarmes et des policiers sur les routes.”

>>> Lire aussi : Un enfant meurt percuté par une voiture 

René Bidal, haut-commissaire

Prévention et répression semblent ne plus suffire : “Si lutter contre l’insécurité routière était une chose aisée, ça se saurait…” note Dominique Bonis, délégué du procureur de la République. “La prise de conscience n’est pas suffisante. (…) Les ceintures, tout le monde le sait (…) Pourquoi on ne le fait pas ?”

Les accidents mortels de cette année sont le plus souvent dus au non-respect du Code de la route. Dans la moitié des cas, les victimes sont aussi responsables  : “pour ce qui concerne les accidents mortels, il y a beaucoup de victimes qui sont en fait auteures et victimes : un piéton qui traverse sans regarder en pleine nuit ou qui traverse sur la RDO, difficile de l’éviter pour le conducteur… Un jeune qui saute d’une benne, il n’a pas à monter dans une benne et je pense que tout le monde le sait (…) Des exemples comme ça sur les 30 tués de cette année, il y en a presque la moitié. Ceci étant, il y a toujours autant de 2 roues. Plus de la moitié ce sont des 2 roues. Et l’alcool est toujours là.” 

>>> Lire aussi : Une maman et ses deux enfants tués dans un accident

Dominique Bonis, délégué du procureur de la République. 

Mais que faut-il faire pour que les accidents cessent ? Du côté des moniteurs d’auto-écoles, on a quelques idées : que les conducteurs reprennent régulièrement des cours de conduite par exemple, améliorer la signalisation, et les infrastructures en général ou encore consulter les moniteurs lors de prises de décisions… “Nous passons 8 heures par jour sur les routes. Nous voyons ce qui se passe. On ne nous consulte pas. C’est dommage…” relève Ruddy Kamieniecky. 

Le moniteur d’auto-école a lancé une chaîne YouTube sur laquelle il publie les images d’infractions qu’il filme grâce à une caméra embarquée. Ruddy n’est pas étonné du nombre d’accidents sur les routes du fenua : “vu comment ça roule, ça ne m’étonne pas…” Il pointe le manque “de prévention, un peu de laxisme, pas assez de répression, et aussi les infrastructures qui sont défaillantes”. “Il y a des endroits où on devrait renforcer la signalisation.”
 

Rédaction web (Interviews : Hitiura Mervin / Esther Parau Cordette)

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Super Aito : Steeve Teihotaata compte bien conserver son...

Ce samedi sur Tahiti Nui Télévision, vous pourrez suivre en direct le Super aito 2019. Plus de 160 rameurs sont attendus pour la "course V1" de l’année. Parmi eux, le champion en titre Steeve Teihotaata :

Comment lutter contre les “fake news” ?

Si les fausses informations circulaient déjà bien avant l’avènement des réseaux sociaux, depuis leur arrivée, on ne compte plus le nombre d’intox. Véritable fléau, les "fake news" font hélas partie du quotidien des internautes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV