dimanche 22 septembre 2019
A VOIR

|

Vidéo – Une centrale hybride pour Maiao

Publié le

Publié le 29/12/2017 à 19:19 - Mise à jour le 29/12/2017 à 19:19
Lecture 2 minutes

” J’achète 5 fûts par mois, à 26 000 francs le fût cela me revient très cher par mois ” nous dit d’emblée Tama Ina, le sécrétaire général de la coopérative agricole de Maiao. Les habitants de cette île doivent acheter leur fûts eux même pour alimenter leur foyer en électricité. A Maiao, certaines maisons n’ont même pas de groupe électrogène. Le maire de Moorea – Maiao Evans Haumani cherche lui aussi à remédier à ce problème ” Cela fait longtemps qu’ils attendent une solution pour leur électricité, je vois qu’ils ont du mal dans les maisons mais aussi à l’école, on étudie donc une solution pour leur venir en aide “.

Une mini centrale est à l’étude depuis plusieurs année, mais voilà et c’est la règle, à Maiao les parcelles de terre ne peuvent être vendues ou louées.  La coopérative agricole de Maiao gère le foncier de l’île depuis près d’un siècle: Tama Ina précise ” Selon nos lois, on ne peut pas vendre de terre, on a donc décidé de mettre une terre à disposition d’EDT, pour que ce projet voie le jour “.  Une décision entérinée lors du passage sur la petite île, d’une partie du conseil municipal de Moorea – Maiao.  Un terrain d’ un hectare a été choisi, il se situe à mi chemin entre le quai et le village.  Une telle installation serait un gros avantage pour les habitants comme Tama ” Selon leur étude le prix de l’électricité devrait baisser considérablement, de l’ordre de 10 000  franc par mois, et même à 15 000 franc par mois cela reste très intéressant pour nous “. 

Un projet de centrale hybride, électrique et thermique, qui est toujours à l’étude. S’il venait à voir le jour, le financement sera partagé entre l’Etat, le Pays et de la commune de Moorea – Maiao.

Rédaction web avec Matahi Tutavae

 

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Une Tahitienne championne de padel tennis

Léa Moerava Godallier est la numéro 2 française au classement de la Fédération Française de Tennis (FFT). Depuis septembre, elle s’est installée à Madrid car elle a intégré le circuit professionnel : le World Padel Tour qui regroupe tous les meilleurs joueurs mondiaux.

Grands projets : “cela va voir le jour” assure...

L’ouverture de la session budgétaire de l’assemblée s’est tenue ce matin avec les discours des présidents de l’hémicycle de Tarahoi, Gaston Tong Sang, et celui de la Polynésie Française, Edouard Fritch. Ce dernier a dressé un bilan d’étape de son gouvernement et donné les orientations à venir. Un bilan jugé positif pour la majorité, mais très critiqué par l’opposition.

catégories populaires