mardi 20 avril 2021
A VOIR

|

Vidéo – Une centrale hybride pour Maiao

Publié le

Publié le 29/12/2017 à 19:19 - Mise à jour le 29/12/2017 à 19:19
Lecture 2 minutes

 » J’achète 5 fûts par mois, à 26 000 francs le fût cela me revient très cher par mois  » nous dit d’emblée Tama Ina, le sécrétaire général de la coopérative agricole de Maiao. Les habitants de cette île doivent acheter leur fûts eux même pour alimenter leur foyer en électricité. A Maiao, certaines maisons n’ont même pas de groupe électrogène. Le maire de Moorea – Maiao Evans Haumani cherche lui aussi à remédier à ce problème  » Cela fait longtemps qu’ils attendent une solution pour leur électricité, je vois qu’ils ont du mal dans les maisons mais aussi à l’école, on étudie donc une solution pour leur venir en aide « .

Une mini centrale est à l’étude depuis plusieurs année, mais voilà et c’est la règle, à Maiao les parcelles de terre ne peuvent être vendues ou louées.  La coopérative agricole de Maiao gère le foncier de l’île depuis près d’un siècle: Tama Ina précise  » Selon nos lois, on ne peut pas vendre de terre, on a donc décidé de mettre une terre à disposition d’EDT, pour que ce projet voie le jour « .  Une décision entérinée lors du passage sur la petite île, d’une partie du conseil municipal de Moorea – Maiao.  Un terrain d’ un hectare a été choisi, il se situe à mi chemin entre le quai et le village.  Une telle installation serait un gros avantage pour les habitants comme Tama  » Selon leur étude le prix de l’électricité devrait baisser considérablement, de l’ordre de 10 000  franc par mois, et même à 15 000 franc par mois cela reste très intéressant pour nous « . 

Un projet de centrale hybride, électrique et thermique, qui est toujours à l’étude. S’il venait à voir le jour, le financement sera partagé entre l’Etat, le Pays et de la commune de Moorea – Maiao.

Rédaction web avec Matahi Tutavae

 

infos coronavirus