mardi 11 mai 2021
A VOIR

|

Vidéo – Un « risque cyclonique faible » en Polynésie, modéré pour les Australes

Publié le

Publié le 29/10/2018 à 16:02 - Mise à jour le 29/10/2018 à 16:02
Lecture < 1 min.

Selon les services de Météo France, la Polynésie devrait être épargnée des cyclones, dans les mois à venir. Cependant, la probabilité d’un phénomène el Niño est de 88%. Il se traduit par une hausse de la température à la surface de l’eau. Il atteindra son stade mature fin 2018-début 2019. Si le risque d’être touché par un cyclone est faible, aux Australes en revanche, un risque modéré est attendu : « Les Australes se trouvent sur la trajectoires des cyclones qui peuvent naître à l’ouest notamment au niveau des îles Cook, et qui terminent leur trajectoire sur les Australes. C’est pour ça qu’on a mis un risque modéré sur les Australes », explique Victoire Laurent, responsable du bureau étude et service climatologie chez Météo France.  

Autre conséquence d’El Niño pour la prochaine saison chaude, il pourrait être un facteur important de précipitations sur l’ensemble de la Polynésie. Un phénomène que nous connaissons déjà depuis plusieurs années : « Ça fait deux ans qu’on vit des épisodes de pluie assez intenses. On a prévu pour la prochaine saison chaude, une sécheresse relative sur les Marquises, des pluies abondantes sur les Australes voire les Tuamotu du Sud et les Gambier. Par contre ces pluies abondantes, on ne sait pas si elles vont avoir lieu sur 6 mois ou sur un mois voire deux mois. Si elles ont lieu sur un mois, on peut imaginer les dégâts que peuvent faire 6 mois de quantité de pluie qui tombent en un mois sur une île. »

La vigilance reste donc de mise pour l’ensemble du fenua notamment au mois de février selon Météo France. Le service de météorologie annonce la mise en place d’une rubrique régulièrement mise à jour pour suivre les phénomènes climatiques, consultable dès le 1er novembre sur son site internet. 

Rédaction web avec Sophie Guébel

infos coronavirus