jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Vidéo – Un amas de bois repêché au port de Papeete

Publié le

Publié le 05/03/2018 à 15:13 - Mise à jour le 05/03/2018 à 15:13
Lecture 2 minutes

Un monticule de troncs d’arbres et de branchages a envahis le quai des pêcheurs de Langlois à Fare Ute. ils ont été charrié jusqu’à la mer par les rivières en crues, notamment lors des fortes pluies survenues en février dernier.

Pour pouvoir repartir en mer sans risquer d’abîmer leurs moteurs et leurs bateaux, les pêcheurs et autres usagers du quai ont du remonter eux-même une partie des ces  déchets. Le bois a été entreposé sur le quai en attendant le ramassage qui n’a toujours pas été effectué. « C’est encombrant et dangereux » nous dit Nohoarii, « tout ça il faut venir le nettoyer… on dirait un dépotoir » ajoute le jeune pêcheur.

Même constat au port à sec de Fare Ute. Tamatoa Ellacott et son équipe ont également dû se débrouiller pour remonter une partie des encombrants et permettre la mise à l’eau ou la mise au sec des embarcations de la clientèle. Avant qu’ils ne ramassent ces déchets, il y en avait « sur 500 mètres à partir du rivage » et heureusement que « ce ne sont que des arbres parce que souvent on a des machines à laver » indique Tamatoa Ellacott.

Pour le port à sec, comme pour les pêcheurs, tout ce bois qui se retrouve dans la rade de Papeete à chaque crue représente un frein à leur activité. Il demandent donc au port autonome de dégager les troncs et branchages qui flottent encore dans la rade ainsi que ceux qui encombrent le quai. Contactée, la direction du port autonome, nous a assuré que le ramassage sera effectué dès la fin de la grève.

Tamatoa Ellacott, gérant d’un port à sec

Rédaction web avec E. Parau-Cordette et N. Bennett

infos coronavirus