dimanche 18 août 2019
A VOIR

|

Vidéo – Sécurité : les communes misent sur la vidéosurveillance

Publié le

Publié le 12/01/2018 à 15:18 - Mise à jour le 12/01/2018 à 15:18
Lecture 2 minutes

Depuis 2015, la commune de Arue est équipée de caméras de vidéosurveillance. 36 au total, qui scrutent jour et nuit les axes routiers, mais aussi les sites stratégiques comme les écoles ou les complexes sportifs. “On a pu résoudre énormément d’affaires”, note Teva Desperiers, conseiller délégué à la sécurité de la commune de Arue. “On a pu augmenter le nombre d’interpellations, surtout en matière de consommation de stupéfiants”. 

La vidéosurveillance intéresse également la commune voisine : Pirae. Mercredi et vendredi, les élus et agents municipaux de la commune ont visité le poste de police de Arue. “On met un point d’honneur à installer ce dispositif parce qu’aujourd’hui on a des statistiques fournies par la DSP, qui nous permettent de poser les caméras sur les sites où on constate le plus d’infractions. (…) Ces caméras peuvent amener des informations supplémentaires aux policiers pour leurs enquêtes et leur permettre de retrouver les délinquants”, explique Abel Temarii, 2e adjoint au Maire de Pirae en charge de la jeunesse
La commune de Pirae est déjà frontalière avec deux communes qui disposent d’une vidéosurveillance. Leurs moyens vont donc être mutualisés, pour notamment, suivre les runs.

Mais les arrestations sont difficiles. La gendarmerie refuse d’intervenir seulement à partir d’images, même de très bonne qualité. Les militaires attendent le flagrant délit pour procéder aux interpellations. 
Et la vidéosurveillance a ses limites. Teva Desperiers reconnait qu’à Arue : “on s’est rendu compte que ce sont plutôt les personnes extérieures à la commune qui se font appréhender. Ceux de Arue savent où se trouvent les caméras.”

Après Papeete, Punaauia et Arue, Pirae envisage d’installer une trentaine de caméras au début de l’année 2019. 
 

Rédaction web avec Tamara Sentis 

Abel Temarii, 2e adjoint au Maire de Pirae en charge de la jeunesse

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires