samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Vidéo – Polydiesel : la grève se poursuit

Publié le

Publié le 17/10/2018 à 14:20 - Mise à jour le 17/10/2018 à 14:20
Lecture < 1 min.

Depuis lundi 15 octobre, un piquet de grève a été mis en place à la Punaruu. Sur les 45 salariés de la filiale d’EDT Engie, une trentaine a débrayé. Les grévistes s’opposent à la perte d’une partie de leurs avantages en cas de fusion avec Engie Services, une autre filiale de la société. Ils dénoncent également leurs conditions de travail, et souhaite revoir à la hausse la prime sur les résultats de l’entreprise.

« On travaille dans des espaces confinés. Les plans de prévention de sécurité des clients ne sont pas respectés. On va à l’encontre de la santé du travailleur pour une raison purement économique (…) Dans l’atelier, on n’a même pas d’élévateur. On travaille par terre. (…) On ne demande pas d’augmentation. On a demandé à réévaluer la prime de bénéfice du mois de janvier » explique Christophe Legé, délégué du personnel. « Il y a pas de problème pour trouver de l’argent quand c’est pour augmenter le salaire du président de 40% » poursuit-il.

Contactée par la rédaction de TNTV, EDT Engie a démenti formellement cette hausse de salaire de 40% octroyée au PDG actuel, par rapport à ce que touchait son prédécesseur.

 

Rédaction web avec Laure Philiber et Mata Ihorai

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu