mardi 11 août 2020
A VOIR

|

Vidéo – Pointe Vénus : des maisons inondées

Publié le

Publié le 06/01/2018 à 16:49 - Mise à jour le 06/01/2018 à 16:49
Lecture 2 minutes

La nuit a été difficile pour quelques riverains de la Pointe Vénus, à Mahina. Les fortes pluies qui se sont abattues sur l’île de Tahiti n’ont pas épargné cette partie de la commune.

Certains habitants se sont réveillés les pieds dans l’eau, une fois de plus.

Gérard Vernaudon n’a pas très dormi cette nuit. A partir d’une heure du matin, il a entendu la pluie tomber. Il raconte :

« Le tuyau de la pompe était recouvert d’eau. J’ai reçu l’eau des quatre maisons. J’avais un peu peur que ma pompe me lâche mais finalement, elle a tenu jusqu’à six heures du matin. »

Quelques servitudes plus loin, le spectacle est d’autant plus désolant. Hiro Arrieu n’a pas fermé l’œil de la nuit lui non plus. Avec sa famille, il a tenté d’évacuer l’eau de la maison toute la nuit, avant d’appeler les pompiers.

« Un pompier est venu faire un constat. Nous lui avons demandé d’emmener une plus grosse pompe et puis nous n’avons plus vu personne. »

Cuisine, chambre, tout a été inondé chez Hiro. Une fois de plus. Il tempête :

« A chaque fois, nous avons le droit à la piscine. »

Fatigué, cet habitant de la Pointe Vénus souhaite alerter les pouvoirs publics sur la situation du quartier. Il interpelle le maire :

« Tavana si tu m’écoutes, on aimerait bien que les choses bougent un peu sur ce quartier de Mahina. »

A Punaauia, les sapeurs-pompiers restent en alerte. Des tournées ont été effectuées ce matin pour sécuriser la chaussée durement touchée.  Les pluies diluviennes de la nuit ont encore une fois inondé la route à  Outumaoro.

Une situation récurrente qui exaspère ce gérant de la station-service du quartier.

Dans les autres communes, de nombreuses routes ont été inondées. Des éboulements ont été  constatés à Mahinarama et à Arue. Des cours d’eau ont pris la forme de torrent de boue et ont recouvert la route, comme aux grottes de Marraa. 

Ce dimanche après-midi, les îles du Vent sont repassées en vigilance jaune pour les fortes pluies.

De leur côté, les pompiers de Papeete n’ont pas noté d’événement spectaculaire. Le curage des cours d’eau semble porter ses fruits. Sergio Bordes, chef de corps des pompiers de Papeete :

« Finalement avec la pluie qui est tombée, ça a été particulièrement calme à Papeete. Le niveau de la Papeava n’est pas trop monté. »

Cependant, le ciel est toujours gris. Les soldats du feu restent sur leur garde.

« On voit bien que ça va encore tomber. On ne peut pas se permettre de lâcher. »

Rédaction web avec Thomas Chabrol et J-B. Calvas

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : re[email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV