mercredi 5 mai 2021
A VOIR

|

Vidéo – Luc Faatau fait le point sur les travaux en cours

Publié le

Publié le 15/08/2017 à 8:16 - Mise à jour le 15/08/2017 à 8:16
Lecture 2 minutes

Premier grand chantier: l’aménagement d’une troisième voie entre Outumaoro et le carrefour Taina qui devrait décongestionner le trafic au niveau de l’échangeur d’Outumaoro. Celui-ci devrait durer une année, pour un coût de près de 574 millions de francs. « Ces travaux devrait démarrer à partir de cette semaine » assure le ministre.

Le chantier devrait partir de l’emplacement de l’ex Maeva Beach pour se diriger vers le centre commercial Carrefour, et se terminer au niveau de la marina Taina. « L’aménagement de la nouvelle voie se fera sur la partie droite de la chaussée, dont le Pays possède la disponibilité foncière. Ce chantier est prévu depuis de nombreuses années, mais là, on arrive à la concrétisation de ce projet que tout le monde attend. Ceux qui rentrent tous les soirs, et qui perdent du temps dans cet échangeur. Normalement, cela devrait fluidifier un peu plus la circulation. »

D’aucuns se demandent, si ces travaux, qui démarrent à la veille de la rentrée scolaire, n’impacteront pas la circulation et, s’il n’aurait pas fallu les démarrer pendant les vacances. Ce à quoi Luc Faatau explique, « Le calendrier des travaux est difficile à maintenir. Il y a une série de procédures à mettre en place avant leur mise en œuvre. De plus nous avons eu une difficulté, avec une entreprise de BTP qui a été mise en liquidation, et qui a été rachetée par une nouvelle société. S’est donc posé la problématique, de savoir, si cette reprise devait intégrer le marché, ou s’il fallait refaire un appel d’offres. »

Autre chantier, la sortie Ouest de Papeete, au niveau de l’Uranie. De nombreuses résidences construites sur les hauteurs de l’Uranie, on fait qu’une population vivant sur les hauteurs vienne gonfler le nombre de voitures et congestionner la circulation au niveau du cimetière. « Il va y avoir un grand aménagement à faire, et cela pour un coût de 300 millions d’investissement. Cela permettra aussi de fluidifier la circulation. »
  
Quant à la reconstruction du pont de Matatia, qui avait été partiellement détruit suite aux intempéries du début d’année. Si l’Equipement pour pallier à cet inconvénient a installé une passerelle provisoire avec une circulation alternée, c’est un provisoire qui dure et qui occasionne de nombreux bouchons. « Si la procédure se déroule normalement, on pourrait prévoir le démarrage de ces travaux, en fin d’année », espère le ministre qui explique avoir lancé l’appel d’offres.

Autre travaux: celui du Front de mer. Le chantier démarrerait de la Place Jacques Chirac pour évoluer jusqu’au giratoire de la Base Marine.

Quant au chantier tant attendu, celui de la ferme aquacole de Hao, pour lequel les investisseurs chinois sont actuellement à Tahiti, pour discuter des normes environnementales, le ministre espère que d’ici la fin de l’année, celui-ci débutera. « La venue de la délégation chinoise, met un terme aux spéculations, certaines mauvaises langues assurant que le projet était abandonné. Maintenant, preuve est faite que le projet va se poursuivre ».
 

Rédaction Web

infos coronavirus