mardi 14 juillet 2020
A VOIR

|

Vidéo – « Le touriste ne vient pas voir un bungalow, il vient rencontrer le Polynésien »

Publié le

Publié le 22/10/2018 à 12:47 - Mise à jour le 22/10/2018 à 12:47
Lecture 2 minutes

Le 4e forum des formations et métiers du tourisme, qui s’est tenu ce lundi à la présidence, était placé sous le signe du digital. Lieu d’échange entre le public et les professionnels du tourisme, il a aussi été l’occasion pour les demandeurs d’emploi de postuler à certaines offres. Et c’est à Hinatea Colombani qu’est revenu le rôle de marraine de l’événement cette année. À la tête du centre culturel Arioi, à Papara, qui a pour but de transmettre les savoirs culturels et traditionnels, la jeune femme, qui se réjouit de « l’énorme demande des locaux et des scolaires », a décidé « d’ouvrir l’expérience aux touristes depuis quelques temps ».
Sa propre expérience et les tables rondes qui ont eu lieu à l’occasion du forum ont pu démontrer qu’il existe d’autres métiers du tourisme auxquels on ne pense pas forcément. « J’ai eu l’occasion d’animer une table ronde où il y avait nos cousins du Pacifique, confie-t-elle au sujet du forum, et c’était vraiment intéressant parce que dans les métiers du tourisme, on retient souvent le service, donc l’hospitality comme on dit en anglais, mais il y a d’autres métiers. Et on se rend compte, nous, avec Arioi Experience, qu’il y a peu de formation au niveau des guides culturels, je dirais même ambassadeurs culturels. »
 
Arioi Experience, c’est une plate-forme de e-learning dédiée à la culture polynésienne et qui s’adresse autant aux locaux qu’aux touristes. C’est un peu la preuve qu’on peut allier numérique et tourisme. « Le e-learning est une façon de faire rayonner la culture polynésienne et c’est surtout d’accompagner des passionnés, d’abord de danse tahitienne, mais aussi d’autres passionnés qui s’intéressent tout simplement à la Polynésie, explique Hinatea. On a réussi à relever ce challenge. On est à sept mois d’existence juridique, mais ça fait un an qu’on travaille sur ça. On a surtout réalisé tout ce qui est expérience sur le terrain et maintenant, en 2019, on va ouvrir le digital sur notre entreprise. »
 
Hinatea prend son rôle de marraine à cœur, et n’hésite pas à encourager la jeunesse à se lancer, « parce que c’est en nous », assure-t-elle. « Le touriste ne vient pas voir un bungalow, il vient rencontrer le Polynésien. Il vient rencontrer le sourire du Polynésien et surtout ce qu’il a à dire. Donc c’est en nous, il ne faut pas hésiter à monter son entreprise et à se lancer. » Surtout que des aides et des possibilités d’accompagnement existent aujourd’hui.
 

Rédaction Web

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Un superyacht dans le port de Papeete

Revêtu d’un manteau blanc éclatant, il n’est pas passé inaperçu dans le port de Papeete. Arrivé hier du Mexique, le superyacht de 110 mètres de long marque le grand retour des navires de plaisance étrangers après plusieurs mois de crise.

Teva I Uta fait son Heiva du 14 juillet...

Plus d’une quarantaine de forains étaient encore à pied d’œuvre ce matin pour terminer la décoration des stands du Heiva i Teva I Uta 2020 qui a ouvert ses portes aujourd'hui, sur le site de Tehoro. Après le confinement, c’est une bouffée d’air frais pour les associations de la commune.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV