jeudi 19 septembre 2019
A VOIR

|

Vidéo – L’astronaute Thomas Pesquet en Polynésie cette année ?

Publié le

Publié le 10/01/2018 à 14:09 - Mise à jour le 10/01/2018 à 14:09
Lecture 2 minutes

Voir la terre depuis l’espace, c’est une manière de se rendre compte de l’impact de l’homme sur l’environnement. Mais ce n’est pas donné à tout le monde. L’association Te Mana O te Moana a pour parrain officiel un astronaute français : Jean François Clervoy. “Ce qui nous a vraiment alerté quand on l’a rencontré, ce sont toutes ces photos qu’il a ramenées de ses missions spatiales, où on voit la planète terre et les dégradations de la planète”, explique Cécile Gaspar, présidente de l’association pour la préservation de l’environnement. L’astronaute est venu en Polynésie en 2009 et a donné des conférences, a rencontré des élèves du fenua. Une bonne manière de sensibiliser. 

Cette fois, c’est l’astronaute très médiatisé Thomas Pesquet, qui devrait venir en Polynésie. Te Mana O Te Moana avait lancé il y a quelque temps un concours de conte polynésien sur la thématique de la protection des tortues marines. L’histoire gagnante a été lue dans l’espace par l’astronaute. “En voyant depuis l’espace combien l’océan joue un rôle primordial de soutien à la vie sur notre planète, je suis heureux de soutenir les efforts de conservation, recherche et éducation de l’association Te mana o te moana basée à Moorea en Polynésie française que j’espère pouvoir visiter prochainement. Bravo à Papehau pour son premier prix d’écriture avec le conte “le Vœu de Mana” qui m’a accompagné pendant ma mission dans la station spatiale internationale”, avait déclaré Thomas Pesquet  depuis la station spatiale internationale.

Et le Français a promis à l’association qu’il viendrait en visite au fenua cette année. “On pense au mois d’avril pour rencontrer les Polynésiens, aller dans les écoles et faire des conférences pour sensibiliser les gens à la protection de notre belle planète”. 

Rédaction web 

Cécile Gaspar, présidente de l’association Te mana o Te Moana

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Grands projets : “cela va voir le jour” assure...

L’ouverture de la session budgétaire de l’assemblée s’est tenue ce matin avec les discours des présidents de l’hémicycle de Tarahoi, Gaston Tong Sang, et celui de la Polynésie Française, Edouard Fritch. Ce dernier a dressé un bilan d’étape de son gouvernement et donné les orientations à venir. Un bilan jugé positif pour la majorité, mais très critiqué par l’opposition.

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV