mardi 14 juillet 2020
A VOIR

|

Vidéo – L’artisanat polynésien s’exporte avec itiArt

Publié le

Publié le 06/11/2018 à 9:12 - Mise à jour le 06/11/2018 à 9:12
Lecture 2 minutes

En vidéo, la Web Zone du 6 novembre

Tunui de Vals est informaticien. Un jour avec des amis, il se dit que mettre la tiare Tahiti en valeur, pouvoir l’exporter, faire connaître son parfum enivrant à l’étranger serait un très bon moyen de promouvoir la Polynésie. Mais cela s’avère compliqué. Il décide alors de se tourner vers autre chose : l’artisanat.

Tunui monte un site de vente, itiArt. Vanille, paniers, colliers en nacre, ukulele… On peut y faire son shopping, un peu comme si on était au marché de Papeete, et de n’importe où dans le monde. 
Pour faire évoluer son projet, il décide de se former : « J’ai suivi une formation par le service de l’artisanat. J’ai suivi cette formation pour mieux connaître le milieu des artisans », explique le jeune homme. Il prend alors des contacts et développe son réseau. Aujourd’hui il travaille avec une quinzaine d’artisans. 

Mais son projet ne se limite pas à exporter l’artisanat polynésien. Tunui a un but : « faire connaître les artisans à l’étranger, et faire connaître notre culture ». Sur son site, il développe une partie blog sur laquelle il parle de la différence entre le ukulele hawaiien et notre ukulele local, du premier festival international du tifaifai ou encore de l’artisanat des Australes. 

Son site est en plein développement et Tunui espère bien le faire évoluer et travailler avec de plus en plus d’artisans. 

 

En vidéo, l’interview complète de Tunui de Vals

Le digital est à n’en pas douter un outil intéressant pour maintenir et transmettre la culture polynésienne. En témoigne l’application reo, lexique de Reo Tahiti, ou encore le projet du centre culturel Arioi. En mai dernier, la Web Zone recevait Hinatea Colombani, directrice du centre. Pour elle le web, c’est « s’ouvrir à de nouvelles perspectives, et c’est une perspective magnifique. On voit à quel point on peut aller impacter quelqu’un qui est très loin et lui dire également à quel point on peut aller impacter  quelqu’un qui est très loin et lui dire comment on vit en Polynésie. » 
 

En vidéo, la Web Zone du 20 mai 2018

 

Manon Della-Maggiora

Vous êtes artisan ? Vous souhaitez mettre en valeur vos créations ? Contactez Tunui via sa page Facebook. Cliquez ICI

 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV