vendredi 14 mai 2021
A VOIR

|

Vidéo : La taina, cette fleur qui nous envoûte

Publié le

Publié le 21/11/2017 à 16:42 - Mise à jour le 21/11/2017 à 16:42
Lecture 2 minutes

Les petits bouquets blancs et verts vendus dans les magasins ne font généralement pas long feu. Leur parfum est très apprécié.

C’est à Toahotu que poussent une partie des taina commercialisés. Loana et Ismael Tevaearai en ont fait leur activité principale depuis 4 ans. Ils disposent de 5 surfaces d’une centaine de pieds chacune.

« Avant, on faisait des légumes, mais il y avait trop de dépenses », explique Loana, horticultrice. « Notre tracteur est tombé en panne, alors on a choisi de faire des taina. Il y a moins de dépenses, et puis ça marche très bien la saison des taina. Quand on va livrer dans les magasins ça part bien. »

La saison à la Presqu’île va de juillet à mars… mais elle culmine en ce moment.
Chaque semaine, Loana et son mari confectionnent eux-même 800 petits bouquets destinés à la vente. Horticulteurs, ils sont aussi devenus fleuristes, et livreurs, deux fois par semaine. 

Loana et sa famille confectionnent aussi des couronnes et d’autres compositions florales avec les trésors de leur jardin. Ils espèrent diversifier encore leur activité.
 

Laure Philiber et Mata Ihorai

Reportage avec Loana et Ismaël Tevaearai, cultivateurs

infos coronavirus