samedi 12 juin 2021
A VOIR

|

Vidéo – La Dépêche de Tahiti devra présenter un plan de continuation en janvier

Publié le

Publié le 07/10/2018 à 10:31 - Mise à jour le 07/10/2018 à 10:31
Lecture < 1 min.

L’interview de Michel Yonker, directeur général de La Dépêche

La Dépêche de Tahiti avait rendez-vous devant le tribunal de commerce ce lundi. Incapable de s’acquitter d’une dette de 90 millions de Fcfp de cotisations impayées à la CPS, le groupe La Dépêche a été placé depuis le 11 juin en redressement judiciaire par le tribunal mixte de commerce de Papeete. Cette procédure est destinée à permettre la sauvegarde de l’entreprise, le maintien de l’activité et de l’emploi et l’apurement du passif. 

Ce lundi, le tribunal devait se prononcer sur l’avenir de la société. « Le tribunal qui nous avait donné 4 mois le 11 juin dernier devait examiner la situation, voir si on était sur de bons rails (…) si nous étions en capacité de continuer notre activité. Tous les comptes ont été présentés et il en est ressorti que la société pouvait encore poursuivre son activité », résume Michel Yonker, directeur général. 

La Dépêche a de nouveau rendez-vous avec la justice le 28 janvier. La société devra présenter un plan de continuation. « Plan de continuation qui donnera l’échéancier de règlement de nos dettes », explique Michel Yonker. Des dettes qui s’élèvent selon nos informations à 700 millions, dont 200 millions de dettes salariales. 

Il n’est en tout cas « absolument pas question de liquidation » de l’entreprise selon Michel Yonker. 

Rédaction web (Interview : Jeanne Tinorua et Naea Bennett) 

infos coronavirus