jeudi 24 juin 2021
A VOIR

|

Vidéo – Il faut que “les jeunes” adhèrent au Conseil des femmes

Publié le

Publié le 19/10/2018 à 15:43 - Mise à jour le 19/10/2018 à 15:43
Lecture < 1 min.

Elles gardent un enthousiasme et un sourire indéfectible. Quelques-unes des 7300 membres des 13 associations membres du conseil des femmes se sont réunies ce samedi pour parler de la cause féminine. “C’est aussi pour montrer que le Conseil des femmes est toujours présent. Et surtout aujourd’hui, l’appel que je fais, c’est que des jeunes filles, des jeunes femmes, adhèrent au Conseil des femmes parce que c’est vraiment important”, lance la présidente Chantal Minarii Galenon.

Au cœur des préoccupations, l’extension du centre Pu o te Hau de Pirae, dont la capacité d’accueil est insuffisante. Il y a quelques jours, 19 membres du conseil des femmes dont 8 présidents d’associations ont été reçues à Paris par la ministre des Outre-mer. “Fabuleux, moment historique pour nous, le Conseil des femmes. On arrive, elle nous reçoit, on a son appui pour pouvoir concrétiser notre projet du Pu O Te Hau (…) Le plan est sorti”, raconte Maeva Tahuaitu Bourgade, membre du conseil. 

Si le plan d’extension est déjà élaboré, les finances pour la construction ne sont pas encore là. Le conseil des femmes réclame également la mise en place d’un observatoire des violences en Polynésie. “Je crois qu’il faut traiter les violences globalement aujourd’hui. (…) Je demande aux femmes de s’unir contre ces violences.” 

Un sujet qui devrait s’immiscer dans les débats d’orientation budgétaire qui auront lieu dans quelques jours à l’assemblée. 
 

Rédaction web avec Tamara Sentis 

infos coronavirus