samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Vidéo – Handicap : trois jours pour faire le point

Publié le

Publié le 24/04/2018 à 9:08 - Mise à jour le 15/06/2019 à 2:54
Lecture < 1 min.

Quelle place pour les personnes en situation de handicap dans la société polynésienne ? Quelle vision ? Quelle intégration ? Pour débattre de toutes ces questions, la fédération te Niu o te Huma organise jusqu’au 27 avril prochain, les journées polynésiennes du handicap.
10 associations ont répondu présentes à l’appel de la fédération et se regroupent à la Pointe Vénus à Mahina. Au-delà des réflexions, des ateliers et des animations sont organisés.
En Polynésie, plus de 9 000 personnes sont en situation de handicap. Bernadette, handicapée moteur, constate une évolution dans la prise en charge du handicap. Elle estime que les choses sont de plus en plus faciles.
« C’est aussi à nous de nous insérer dans la société, avec les personnes valides. »
Henriette Kamia, présidente de Te Niu o te Huma, la rejoint sur ce point. Tout n’est pas encore gagné mais certains dossiers avancent. Elle explique :
« Il reste beaucoup à faire mais je reste positive parce que des actions ont vu le jour. Par exemple, l’obligation d’emploi dans l’administration on la voulait depuis 2007 et finalement, on l’a eue. »
En parallèle de ces journées polynésiennes du handicap, la candidature de la Polynésie pourrait être retenue afin d’accueillir d’ici deux ans, une table ronde sur le sujet à laquelle participeraient divers territoires du pacifique.
Rédaction web avec Sophie Guébel 

Le reportage de Sophie Guébel

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu