dimanche 11 avril 2021
A VOIR

|

Vidéo – Elles font bouger le fenua: rencontre avec Noeline Parker

Publié le

Publié le 08/03/2017 à 10:34 - Mise à jour le 08/03/2017 à 10:34
Lecture 2 minutes

Noeline Parker est à la tête du comité organisateur en charge des championnats du monde de Va’a marathon en 2017 et de vitesse en 2018. Pour Noeline, « la femme polynésienne a toute sa place dans la société polynésienne. »

Elle estime que nous avons de la chance d’avoir une société telle que la nôtre. « Elle est jeune et moderne, elle n’est pas restrictive et elle accorde autant de chances et de droits aux femmes pour qu’elles atteignent leur plein potentiel. »

Mais pour cette femme de tête, « c’est à la femme de construire sa place dans la société, c’est à elle de faire ses choix et de se donner les moyens de son ambition. »

Son avis sur l’évolution de la femme dans la société? « elle a contribué à accentuer la place prépondérante de la femme polynésienne dans les sociétés primitives, car le matriarcat était bien accepté et intégré auparavant. »

Pour elle, les obstacles qui se dressent devant les femmes, il faut les voir comme « des moyens pour optimiser ses compétences, et atteindre ses objectifs. »

Elle qui se définie comme une femme d’action recherche avant tout « à marquer mon efficacité. La culture du résultat est quelque chose qui prime pour moi lorsque je m’implique dans un projet. »

En dehors de ses responsabilités professionnelles, Noeline a un engagement associatif très marqué. « Je suis présidente de l’Union Polynésienne pour la Jeunesse et je suis également très impliquée dans mon église. »

Sa définition de la femme: « Une femme de cœur ».
 

Rédaction Web

infos coronavirus