dimanche 18 août 2019
A VOIR

|

Vidéo – Electricité à Makemo : le maire ne veut pas « être pris en otage »

Publié le

Publié le 11/12/2017 à 17:00 - Mise à jour le 11/12/2017 à 17:00
Lecture 2 minutes

Les coupures de courant à Makemo sont devenues le lot quotidien des habitants. C’est d’autant plus un problème pour les commerçants. Ces derniers doivent imaginer différentes solutions pour ne pas casser la chaîne du froid.

L’un d’entre eux, Thomas Maifano s’agace :

« Nous sommes cinq commerçants ici. Les coupures sont un vrai problème pour nous surtout car nous avons des produits congelés et réfrigérés. »

Sur l’atoll de Makemo, c’est la Société d’économie mixte (SEM) Te mau ito api qui en est le gestionnaire. Mais aujourd’hui, les éoliennes sont en berne et le groupe électrogène de 300 kilovoltampère (KVA) est souvent en révision.

Pour ces rencontres sportives inter-îles, le Pays a prêté un groupe électrogène neuf de 400 kVA à l’île. L’installation doit repartir sur Tahiti à la fin du mois. Chose que le tavana de Makemo, Félix Tokoragi conteste :

« […] Le groupe ne partira pas. Nous ne sommes pas assujettis au chantage. Ce groupe restera sur l’atoll de Makemo. »

Les revendications du maire et des habitants vont plus loin. Fiu de cette situation, ils estiment que si la Sem ne peut continuer sa mission, alors elle doit être confiée à une autre organisation. Le maire aimerait aussi voir se mettre en place le système de péréquation pour son île.

Si la péréquation est acceptée, le prix du carburant nécessaire à la bonne marche des groupes électrogène sera de 30 francs au lieu de 60 franc.

La décision finale revient donc au Pays, actionnaire majoritaire de la SEM Te mau ito api.
 

Rédaction web avec Davidson Bennett 

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires