vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Vidéo – Bob Sinclar a enflammé le centre-ville de Papeete

Publié le

Publié le 07/04/2017 à 15:14 - Mise à jour le 07/04/2017 à 15:14
Lecture 2 minutes

Après les concerts de Joachim Garraud et Synapson, c’était au tour de Bob Sinclar de se produire en pleine rue à Papeete, pour le plus grand plaisir des fans, venus en nombre. 
 
« On attendait que ça. Il est avec nous aujourd’hui, on attend de mettre le feu », s’exclamait un fan.
 
Habitué à sillonner les clubs aux quatre coins du monde, Bob Sinclar est une référence mondiale. Ses tubes « Love generation », « Rock this party » ou encore « World, Hold on » ont fait dansé plusieurs générations.
 
« Lorsqu’il a joué sa première musique, on avait 5-6 ans », a confié une admiratrice, « ça rappelle plein de souvenirs », ajoute son amie.« Aujourd’hui, sa musique est toujours d’actualité et c’est le meilleur ! »
 
Aux  commandes de la soirée, le DJ a repris ses nombreux titres. Il a effectué deux heures de set sous les feux des projecteurs. Bob Sinclar en a profité pour jouer en exclusivité une nouvelle création musicale.

« J’ai fini un titre que j’ai fait mixer par un ingénieur du son et je l’ai reçu il y a une heure. Je vais le jouer pour la première fois ce soir et ça va être une bonne occasion pour moi de le tester », a indiqué la star des platines. 
 
Avec le passage de trois DJ en quelques mois, le fenua devient peu à peu la nouvelle scène de l’électro house dans la région Pacifique. Le public est en tous les cas conquis et le conseil municipal de la capitale tout autant.

D’autres grands noms  sont  inscrits dans le carnet d’adresses des organisateurs de ces soirées qui se tiennent à guichets fermés.

Rédaction Web avec Thomas Chabrol

Retrouvez un extrait de l’interview du DJ français. Bob Sinclar est au micro de Tamara Sentis et Thomas Chabrol :

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu