lundi 22 juillet 2019
A VOIR

|

Vidéo – Australes : “S’il y a des contestations, le gouvernement ne pourra pas procéder au titrement d’une terre”

Publié le

Publié le 24/10/2018 à 10:01 - Mise à jour le 24/10/2018 à 10:01
Lecture 2 minutes

Quelles ont été les réactions de la population sur place ?
“Il y a eu un accueil très favorable de la population puisque c’est quelque chose qu’ils attendent depuis très longtemps. Ils n’avaient jamais eu l’opportunité de s’exprimer sur ce sujet-là et le gouvernement est allé à leur rencontre, leur a présenté le projet qui est issu de concertations préalables. Et aujourd’hui ils ont l’espoir d’obtenir prochainement un titre de propriété qui va reconnaître qu’une parcelle appartient à quelqu’un et non plus au Pays.”
 
Comment allez-vous procéder pour attribuer ces parcelles ?
“La raison de notre déplacement était de valider avec la population une procédure. Les seuls documents officiels que nous possédons aujourd’hui sur l’île de Rimatara et de Rurutu, c’est le procès verbal de bornage qui a été établi en 1952, document qui mentionne, lors du bornage des terres, le nom d’un propriétaire. Mais ce document n’est qu’un procès verbal de bornage, ce n’est pas un titre, il ne fait que le mentionner.”
 
Justement, comment allez-vous constituer un cadre juridique autour de ces PV de bornage ?
“La loi du Pays que nous proposons aujourd’hui de faire voter à l’assemblée va permettre aux personnes qui seront dépositaires d’un PV de bornage, et qui seront capables d’indiquer leur filiation, leur rattachement généalogique à la personne qui figure sur le PV de bornage, d’obtenir un titre, un document qui leur permettra demain de partager leur terre, de construire une maison d’habitation, de faire des projets de développement économique.”
 
Le foncier est un sujet sensible en Polynésie. Que se passerait-il si ce PV de bornage venait à être contesté ? La famille ne pourrait pas du tout se voir attribuer de terre ?
“Le foncier est effectivement un sujet très sensible et, effectivement, s’il y a des contestations, s’il y a de l’opposition, le gouvernement ne pourra pas procéder au titrement d’une terre. Mais je suis persuadée que les rencontres que nous avons fait sur place et l’information de la population vont permettre aux familles de s’entendre puisqu’il y a quand même une culture de l’indivision, du ‘opu feti’i comme on le dit dans ces îles, qui fait qu’ils ont un respect pour ce que les anciens ont établi.”
 
Ce projet de loi du Pays veut éviter les procédures coûteuses lorsqu’on s’adresse directement au tribunal foncier. Est-ce que les habitants auront finalement toujours quelque chose à débourser ou pas du tout pour se voir attribuer une terre ?
“Dans le cadre de cette procédure qui est exceptionnelle, nous avons limité les dépenses à l’établissement de leur généalogie tout au plus, puisque les PV de bornages sont disponibles au sein de notre service. Il leur faudra fournir notamment leurs actes d’État civil ou la généalogie qui les rattache à l’ancêtre dont ils demandent la reconnaissance de propriété.”
 
D’autres îles pourraient être concernée ou ces spécificités ne concernent que Rurutu et Rimatara ?
“À l’heure actuelle, nous travaillons uniquement sur Rurutu et Rimatara, puisqu’ils ont vraiment été écartés de la procédure de revendication originelle et que plus de la moitié de leur territoire est concernée par une gestion domaniale. Donc c’est une mesure dérogatoire exceptionnelle, nous verrons par la suite dans quelle mesure on peut l’étendre à d’autres îles.”
 

Rédaction Web avec Sophie Guébel

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X