vendredi 10 juillet 2020
A VOIR

|

Vidéo – Air France : rencontre sous tension entre grévistes et direction

Publié le

Publié le 27/11/2017 à 11:53 - Mise à jour le 27/11/2017 à 11:53
Lecture 2 minutes

La direction générale n’a pas assisté à la première réunion organisée par les syndicats des Personnels navigants commerciaux (PNC) au CESC à 9 heures. Le président de l’institution Winiki Sage, en revanche, y était. Il soutient les PNC d’Air France et leur conseille même de se rapprocher du personnel d’autres compagnies au sujet de la pénibilité au travail. Mais ce qui inquiète surtout les PNC, ce sont leurs retraites.

Direction et syndicat se sont finalement retrouvés à 11 heures à la mairie de Papeete. La réunion s’est faite sous la surveillance de deux vigiles. Les médias ont été tenus à l’écart. Un représentant de la direction d’Air France, un directeur des ressources humaines (DRH), venu de métropole, était présent. Une cinquantaine de PNC ont assisté à la rencontre mais plusieurs ont quitté la réunion en cours. « Le DRH est venu au départ pour dire exactement ce que la direction locale veut faire passer comme message. Et puis il voit bien que les choses s’enveniment. Il y a des choses dont il n’était pas au courant. Pour moi, la direction locale n’a plus rien à faire. Il faut faire venir des personnes de métropole pour régler le problème, ou envoyer notre direction là-bas », estime Alain Ateo du CHSCT, qui est sorti de la salle en cours de réunion.
Les grèvistes réclament la tête du directeur régional Alex Hervet. « La confiance est perdue depuis 3 ans avec ce personnage », lance Bertrand Courtade, délégué USAF UNSA

Pour la direction, il s’agissait d’une « réunion d’information ». « Nous devons stopper les embauches PNC à Papeete. On a encore embauché deux PNC les derniers mois mais nous ne pouvons plus augmenter l’effectif qui est aujourd’hui de 80 PNC à Papeete. Nous avons donc un projet en cours de consultation au comité d’entreprise qui est d’adapter les rotations. C’est la base de Paris qui va récupérer le tronçon LAX-Paris. Il n’y aura pas d’embauche ni de départ contraint à Papeete », annonce de manière très officielle, le directeur régional. Alex Hervet met en avant une « maîtrise des coûts » qui doit être respectée « dans toutes les entités » du groupe Air France. L’arrivée de la concurrence avec French Blue oblige aussi Air France à « encore plus » maîtriser les coûts selon lui. 

Les PNC disent avoir reçu des menaces de leur direction et envisagent de poursuivre la grève tant qu’ils ne seront pas pris au sérieux. 
Il y aurait 95% de grévistes chez les PNC. L’Agence Air France était fermée ce mardi matin. 

La grève a également des conséquences sur le courrier. 300 colis Chronopost seraient en attente de livraison. Chronopost travaille habituellement avec Air France et a dû se tourner vers Air Tahiti Nui. Le retard d’envoi des colis est d’environ 1 semaine et demi  selon l’OPT. 

Les négociations étaient en suspens mardi à 14 heures et devaient reprendre à 15 heures. Malgré les tensions, syndicats et direction souhaitent trouver un accord. 

Rédaction web avec Laure Philiber

Alex Hervet, directeur régional d’Air France

Alain Ateo, du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Un centre aquatique à Papeete en projet

Dans le cadre de la candidature de la Polynésie française à l’organisation des Jeux du Pacifique 2027, il est envisagé la construction d’un Centre aquatique de la Polynésie française, sur un terrain à Papeete où se situe l’actuel complexe sportif de l’AS Aorai, qui appartiennent à la Mission catholique de Tahiti.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV