vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Vidéo – A Mahina, une nouvelle garderie peut accueillir des enfants handicapés

Publié le

Publié le 20/08/2017 à 15:04 - Mise à jour le 20/08/2017 à 15:04
Lecture 2 minutes

La garderie Mimi Soleil a ouvert ses portes ce lundi à Mahina. Sa directrice, Michèle Cabot, a repris une garderie existante. Mais avant d’ouvrir, elle a dû faire de gros travaux pour que l’établissement soit aux normes de sécurité. « J’avais trouvé un autre local, mais ça ne correspondait pas.(…) J’ai ensuite trouvé cet endroit qui était déjà une ancienne garderie. On a fait refaire beaucoup de choses. J’ai fait vérifier l’électricité par un organisme agréé. Il y a eu plein de choses à refaire pour que la sécurité soit au top », explique-t-elle au micro de Tahiti Nui Télévision. 
Michèle travaille sur l’ouverture de sa garderie depuis 2 ans. « Tout ce qui est administratif a été difficile. Là on respire enfin. On peut accueillir nos loulous. » 
Pour ouvrir une garderie, il y a des normes de sécurité, mais aussi d’hygiène à respecter. 

Michèle s’est lancée par passion. Elle a choisi le secteur de Mahina parce qu’il n’y a « pas beaucoup de garderies. Et les parents sont toujours en demande. On n’est pas de trop. »

L’établissement peut accueillir jusqu’à 40 enfants. « J’ai fait la demande pour 40 enfants pour pouvoir avoir une marge. Je n’aurais pas 40 enfants en même temps. La plupart des enfants ici sont des enfants de militaires donc ils n’ont pas de famille ici. Donc s’ils ont besoin, ils appellent et j’ai toujours de la place. »

La garderie Mimi Soleil pourra aussi accueillir des enfants handicapés. La directrice a reçu une formation, elle a d’ailleurs travaillé à la Fraternité chrétienne, et elle emploie également une infirmière spécialisée. « Je pense qu’il n’y a pas beaucoup ici de structures qui accueillent des enfants handicapés. Des fois, par faute de place, les parents gardent leurs enfants à la maison, ne les scolarisent pas. »

La garderie a reçu son agrément jeudi dernier. « On ne peut pas accueillir des enfants dans un lieu qui n’est pas agréé », estime Michèle. La direction des Affaires sociales recense 57 garderies sur le territoire. Des établissements qui ont obtenu l’agrément. Mais il existe pourtant bien plus de garderies en Polynésie.

Rédaction web avec Maite Mai et Thomas Chabrol

Michèle Cabot, directrice de la garderie Mimi Soleil

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu