mercredi 21 août 2019
A VOIR

|

Vidéo – 5000 personnes attendues au Tahiti Move Festival

Publié le

Publié le 02/05/2018 à 15:49 - Mise à jour le 02/05/2018 à 15:49
Lecture 2 minutes

C’est sur les plateaux d’Outumaoro que se tiendra demain soir le Tahiti Move Festival. A la veille du grand jour, l’installation s’organise et la pression monte.

C’est la première fois que Teariki Taata, 21 ans et étudiant à l’Université de Polynésie française (UPF) est aux commandes d’un festival organisé avec son acolyte Wilfred. Il explique :

« Pas de retard, pas de truc qui manque. Je pense qu’on est nickel. »

Les deux jeunes travaillent depuis plusieurs mois pour proposer au public une soirée exceptionnelle. Scène, lumières, feux d’artifice, cadeaux et mêmes navettes depuis Taravao, Papenoo et Papara : tout a été calculé.

Ils espèrent la participation d’au moins 3000 personnes, adultes et adolescents. Les mineurs sont les bienvenus. Un espacé leur sera dédié. Il n’y aura aucune vente d’alcool. Gendarmes et vigiles seront présents. L’événement devrait se dérouler en toute sécurité.

« En tant que parent, on peut se poser la question de laisser aller son ado à ce type de soirée. Est-ce qu’ils seront en sécurité ? C’est ce que nous nous sommes demandés tout au long de l’organisation. Dès qu’il y a une personne alcoolisée, surtout les mineurs, ils seront interdits sur le site. »

Pas de chances pour les personnes en état d’ébriété, elles rateront un condensé de ce que Tahiti fait de meilleur en ce moment sur la scène musicale. Les plus gros artistes en vogues du fenua ont répondu présents.

« Ceux qui sont fans de reggae roots, il ne faut pas qu’ils ratent ça. Après, on termine avec les nouveaux Djs qui sont en train de monter. »

Les organisateurs espèrent que la star française Black M acceptera de faire une apparition. Le festival démarre au sunset à 17 heures pour se terminer à 23 heures.

Rédaction web avec Tamara Sentis et Brandy Tevero 

Le reportage de Tamara Sentis et Brandy Tevero

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER