lundi 26 juillet 2021
A VOIR

|

Vers une valorisation du plus grand massif de pins des Caraïbes à Nuku Hiva

Publié le

Le Conseil des ministres a donné son accord pour lancer courant janvier 2021 un appel public à candidatures afin de sélectionner un porteur de projet qui assurera l’exploitation et la valorisation durable d'un massif de pins des Caraïbes à Nuku Hiva.

Publié le 23/12/2020 à 15:26 - Mise à jour le 23/12/2020 à 15:39
Lecture 2 minutes

Le Conseil des ministres a donné son accord pour lancer courant janvier 2021 un appel public à candidatures afin de sélectionner un porteur de projet qui assurera l’exploitation et la valorisation durable d'un massif de pins des Caraïbes à Nuku Hiva.

Depuis quelques années, la politique forestière de la Polynésie française vise prioritairement une valorisation optimale et durable de la ressource en “pin local” permettant la mise en place d’une véritable filière économique viable et créatrice d’emplois dans les archipels. 

Compte tenu de l’importance du massif de Toovii, sur l’île de Nuku Hiva, dans l’archipel des Marquises, qui compte à lui seul 655 hectares de pins des caraïbes, soit en gestion durable sur un cycle indicatif de 30 ans, une production annuelle estimée de 7 500 m3 de bois scié représentant environ 25% des besoins annuels de la Polynésie française en sciage, le Conseil des ministres a donné son accord pour lancer courant janvier 2021 un appel public à candidatures afin de sélectionner un porteur de projet qui assurera l’exploitation et la valorisation durable de ce massif dans le cadre d’une convention d’exploitation passée pour une durée de 15 ans renouvelable.

L’exploitation forestière du massif de Toovi nécessitera un investissement évalué à 650 millions de Fcfp permettant la création d’une trentaine d’emplois directs. En plus de la production de bois de construction, le candidat retenu devra également valoriser la ressource en pin par la mise à disposition des résidus du bois issus de la première transformation, pour la production durable d’électricité pour la ville de Taiohae via l’installation d’une centrale dendrothermique, qui devrait faire l’objet d’un deuxième appel à candidatures une fois finalisé le cahier des charges de la concession électrique de Nuku Hiva.

Les autres sujets dans le compte-rendu du conseil des ministres :
– Aide à la filière agricole pour l’association Tamarii Nuutania
– Subvention à l’Agence immobilière sociale de Polynésie française, Rahu Ora
– Premier bilan des formations mises en oeuvre par le SEFI pour les personnes sans domicile fixe 
– Prolongation de la durée permettant la résolution sans pénalité des contrats portant sur les opérations touristiques
– Reconnaissance des professions artistiques de Polynésie française et mesures de soutien à ces professions
– Mesures de protection du monarque de Tahiti: maintien et intensification de la surveillance en matière de biosécurité
– Création de la mention « randonnée à la rame » du certificat professionnel polynésien d’accompagnateur d’activités physiques de pleine nature
– 18e édition du Festival International du Film documentaire Océanien (FIFO)
– Lancement de la phase pilote du programme DIGIPOL
– Subvention de fonctionnement en faveur de la Confédération du sport scolaire et universitaire de Polynésie (CSSU)
– Subventions de fonctionnement en faveur d’établissements publics d’enseignement de la Polynésie française
– Réglementation de l’activité de transport routier avec chauffeur, au moyen de véhicules de moins de dix places assises
– Projet de résidence pour des jeunes travailleurs 

infos coronavirus