lundi 25 mai 2020
A VOIR

|

Vers une réhabilitation des terrains militaires

Publié le

COMMUNE - Des marchés de proximité, un centre-ville, des zones de développement touristique ou économique… les projets ne manquent pas et sont très variés sur les terrains militaires rétrocédés aux communes. Elles sont 6, en tout, à être concernées : Papeete, Pirae, Arue, Mahina, Faa’a et Taiarapu-Est.

Publié le 25/04/2019 à 8:31 - Mise à jour le 17/06/2019 à 11:57
Lecture 2 minutes

COMMUNE - Des marchés de proximité, un centre-ville, des zones de développement touristique ou économique… les projets ne manquent pas et sont très variés sur les terrains militaires rétrocédés aux communes. Elles sont 6, en tout, à être concernées : Papeete, Pirae, Arue, Mahina, Faa’a et Taiarapu-Est.

Les anciens terrains militaires représentent un vecteur de développement majeur pour la moitié des communes de Tahiti. Ils sont en pleine réhabilitation. Mercredi après-midi, un comité de pilotage réunissait leurs émissaires, les autorités du Pays et de l’État. Car les actions doivent être coordonnées pour que les projets ne se fassent pas concurrence.

Huit projets sont actuellement à l’étude et inscrits au contrat de re-dynamisation des sites de défense.« Il faut que ce soit dans une logique coordonnée, d’où l’importance du SAGE ( Schéma d’aménagement général de la Polynésie française) d’ailleurs qui est actuellement constitué par le Pays, de manière à ce que les communes entre elles ne se fassent pas concurrence (…) Nous consacrons avec le Pays 1,2 milliard de Fcfp pour les aider à construire ce projet. Notre objectif, c’est d’accompagner tous les Tavana dans la construction de leur projet et dans la conduite du projet, même si certains ont déjà un réseau d’investisseurs privés très confortable » explique René Bidal, Haut-commissaire de de la République en Polynésie française.

Et à chaque commune son projet. À Mahina, il devrait offrir à la ville un caractère plus attractif et convivial.« On a retenu une trentaine de porteurs de projets. (…) On est en train de voir de quelle manière on pourra agencer tout ça. On a proposé trois tableaux et on en a retenu deux qui verront l’implantation des activités économiques vers le fond, et toute la partie bord de route va être consacrée à un marché, à la partie récréative etc. Des sociétés nous ont contacté et sont prêtes à venir avec leur valise et à bâtir de suite » nous dit Damas Teuira, le mairie de Mahina.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Tahiti, Moorea-Maiao : les modalités de reprise pour les...

Les écoles de danse, de chant et de musique peuvent reprendre leurs activités. En adéquation avec le ministère de la Santé, et suite aux échanges et réunions avec les différents acteurs du secteur, le ministère de la Culture a établi un protocole de reprise de l’activité constitué de recommandations fortes, qui sera sujet à modifications en cas d'évolution du contexte sanitaire.

Les entreprises appelées à faire leur déclaration de TVA

Compte-tenu de la reprise progressive de l’activité économique, les entreprises sont appelées à déposer leurs déclarations de TVA auprès du Receveur des impôts à la Direction des impôts et des contributions publiques (DICP).

Décès de Jacquie Graffe : réactions et hommages des...

Plusieurs personnalités politiques du fenua se sont exprimées suite à l'annonce du décès du représentant à l’Assemblée et maire de Paea, Jacquie Graffe.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV