dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Vers une évolution des Centres de jeunes adolescents

Publié le

Publié le 27/04/2015 à 12:25 - Mise à jour le 27/04/2015 à 12:25
Lecture 2 minutes

La ministre de l’Education, Nicole Sanquer-Fareata, s’est rendue, mardi matin, à la direction générale de l’Education et des enseignements (DGEE), à Pirae, afin de participer au séminaire sur la redynamisation des Centre de jeunes adolescents (CJA).
 
Les objectifs qui ont été fixés pour ce séminaire sont de finaliser les textes réglementaires précisant le repositionnement des CJA dans les parcours de formation professionnelle du système scolaire polynésien, de mettre en œuvre un dispositif d’immersion des élèves de collège en CJA pour une remise à niveau scolaire, et d’inscrire les CJA dans le processus de préparation au certificat d’aptitude professionnel au développement (CAPD), en rénovation actuellement pour une reconnaissance nationale. Créés par une délibération de l’Assemblée territoriale en 1981, ces structures sont en cours d’évolution, pour s’inscrire dans la dynamique de la rénovation de la voie professionnelle.
 
Ces établissements ont pour mission de permettre à des élèves en difficulté scolaire en fin de primaire, de poursuivre des études au moins jusqu’au terme de la scolarité obligatoire (16 ans), de doter chacun d’eux d’une formation professionnelle polyvalente alliant théorie et pratique (50% du temps étant consacré à la pratique en ateliers) dans des domaines liés au développement de la Polynésie française (agriculture, artisanat, tourisme, activités de la mer, bâtiment…), et enfin de favoriser la scolarisation des adolescents et leur éducation à la citoyenneté notamment à travers un fonctionnement coopératif des centres.
 
L’élève peut entrer en CJA à partir de 12 ans, sa scolarité se déroulant sur 4 ou 5 années. L’ensemble de la formation est assuré par des équipes d’enseignants expérimentés et/ou spécialisés, notamment attentifs aux besoins des adolescents. Elle s’appuie sur une organisation coopérative qui permet aux adolescents de jouer un rôle décisif dans leur projet personnel de formation. Cet esprit renforce la cohésion et la solidarité du groupe et offre au-delà des apprentissages professionnels un contexte d’ouverture sur le monde du travail, et une véritable formation citoyenne.
 
En fonction des CJA, des domaines d’activités et de productions peuvent être proposés aux élèves, liés soit au bois, au tourisme et à l’artisanat, à la terre, au bâtiment et à l’industrie, ou encore à la mer.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.