fbpx
lundi 9 décembre 2019
A VOIR

|

Vers une évolution des Centres de jeunes adolescents

Publié le

Publié le 27/04/2015 à 12:25 - Mise à jour le 27/04/2015 à 12:25
Lecture 2 minutes

La ministre de l’Education, Nicole Sanquer-Fareata, s’est rendue, mardi matin, à la direction générale de l’Education et des enseignements (DGEE), à Pirae, afin de participer au séminaire sur la redynamisation des Centre de jeunes adolescents (CJA).
 
Les objectifs qui ont été fixés pour ce séminaire sont de finaliser les textes réglementaires précisant le repositionnement des CJA dans les parcours de formation professionnelle du système scolaire polynésien, de mettre en œuvre un dispositif d’immersion des élèves de collège en CJA pour une remise à niveau scolaire, et d’inscrire les CJA dans le processus de préparation au certificat d’aptitude professionnel au développement (CAPD), en rénovation actuellement pour une reconnaissance nationale. Créés par une délibération de l’Assemblée territoriale en 1981, ces structures sont en cours d’évolution, pour s’inscrire dans la dynamique de la rénovation de la voie professionnelle.
 
Ces établissements ont pour mission de permettre à des élèves en difficulté scolaire en fin de primaire, de poursuivre des études au moins jusqu’au terme de la scolarité obligatoire (16 ans), de doter chacun d’eux d’une formation professionnelle polyvalente alliant théorie et pratique (50% du temps étant consacré à la pratique en ateliers) dans des domaines liés au développement de la Polynésie française (agriculture, artisanat, tourisme, activités de la mer, bâtiment…), et enfin de favoriser la scolarisation des adolescents et leur éducation à la citoyenneté notamment à travers un fonctionnement coopératif des centres.
 
L’élève peut entrer en CJA à partir de 12 ans, sa scolarité se déroulant sur 4 ou 5 années. L’ensemble de la formation est assuré par des équipes d’enseignants expérimentés et/ou spécialisés, notamment attentifs aux besoins des adolescents. Elle s’appuie sur une organisation coopérative qui permet aux adolescents de jouer un rôle décisif dans leur projet personnel de formation. Cet esprit renforce la cohésion et la solidarité du groupe et offre au-delà des apprentissages professionnels un contexte d’ouverture sur le monde du travail, et une véritable formation citoyenne.
 
En fonction des CJA, des domaines d’activités et de productions peuvent être proposés aux élèves, liés soit au bois, au tourisme et à l’artisanat, à la terre, au bâtiment et à l’industrie, ou encore à la mer.

Fruits et légumes : la guerre des marges

Les maraîchers du fenua tirent la sonnette d’alarme. Le 15 février de cette année, sans concertation avec les producteurs, le gouvernement retire tous les fruits et légumes de la liste des PPN et des PGC, à la demande de la fédération générale du commerce. Chaque commerçant devient donc libre de fixer ses prix. Deux syndicats agricoles demandent au gouvernement des marges réglementées pour sauver l’agriculture locale.

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X