jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Vers une augmentation des cotisations, pour sauver les retraites

Publié le

Publié le 08/12/2014 à 13:31 - Mise à jour le 08/12/2014 à 13:31
Lecture 2 minutes

La Protection sociale généralisée (PSG), à laquelle appartient le régime des salariés, devrait terminer l’année en déficit d’environ 7.6 milliards de Fcfp.
Le système polynésien de retraite, par répartition, fait que ce sont les actifs d’aujourd’hui qui paient les pensions des retraités actuels. Mais de six actifs finançant une retraite il y a 20 ans, nous en sommes aujourd’hui à 2 actifs pour un retraité. La population vieillit et le nombre d’actifs diminue. Il faut donc trouver des solutions pour maintenir ce système.

Dans son projet de budget 2015, la Caisse de prévoyance sociale (CPS) prévoit trois solutions : l’augmentation du ticket modérateur de 5 points, de 30 à 35% ; l’augmentation des cotisations retraite et une contribution supplémentaire pour les salariés et les retraités. Une loi de Pays doit valider cette dernière option. 
Les syndicats contestent déjà ce budget et réclament de vraies réformes. La semaine dernière déjà, Emile Vernier, leader du Sdiraf (syndicats des retraités) lançait une pétition dans laquelle il réclamait, entre autres, d’affilier l’ensemble des élus polynésiens à la retraite du RGS (régime des salariés, NDLR) de la CPS (Lire notre article ICI ).

Par ailleurs, selon nos confrères de La Dépêche de Tahiti, des négociations se sont ouvertes hier au siège social de la CPS afin de revoir les avantages des salariés de la Caisse dans le cadre de la maîtrise des dépenses de fonctionnement de l’établissement. Parallèlement, le directeur Régis Chang se serait vu attribuer de nouvelles primes récemment. 

infos coronavirus