A VOIR

|

Vélos électriques : La DPDJ joue la carte de la prévention  

Publié le

À Mataiea, la délégation pour la prévention de la délinquance de la jeunesse (DPDJ) organisait samedi une journée de sensibilisation à la conduite de vélos électriques. Un succès populaire qui devrait être reconduit prochainement.

Publié le 16/10/2022 à 13:02 - Mise à jour le 16/10/2022 à 13:04
Lecture < 1 min.

À Mataiea, la délégation pour la prévention de la délinquance de la jeunesse (DPDJ) organisait samedi une journée de sensibilisation à la conduite de vélos électriques. Un succès populaire qui devrait être reconduit prochainement.

Véritable succès commercial en Polynésie, les vélos électriques suscitent un engouement auprès de la jeunesse. Encadrés par une réglementation plus stricte depuis début juillet, la DPDJ a souhaité organiser un quiz sur la sécurité routière pour sensibiliser ces jeunes conducteurs. “On a remis 8 casques à tout ceux qui ont répondu présent. Des casques que la DPDJ a pris en charge, parce qu’on est sur des actions de responsabilité, de prévention et de protection surtout de nos jeunes, explique Teiva Manutahi, directeur de la DPDJ. On souhaite éviter au maximum les drames qui peuvent se passer sur la route.”

Lire aussi – Code de la route : une réforme pour les engins électriques

Pour les protagonistes de cet évènement, l’accompagnement de cette jeunesse doit être l’affaire de tous. “La vraie solution c’est que tout le monde se dise que chacun a son rôle à jouer. Et si chacun intervient, participe, prend à coeur d’encadrer notre jeunesse, on va y arriver”, estime Antonio Soares Pires agent de la DPDJ.

Souvent en manque de ressources financières pour s’équiper, les participants apprécient ce type d’opération.

La DPDJ très active auprès des communes de Tahiti, souhaite aussi exporter ce type de campagne de sensibilisation dans les îles. Les marquises devraient ainsi accueillir en décembre la prochaine journée de prévention à la sécurité routière.