samedi 27 février 2021
A VOIR

|

Vaimalama à la rencontre de Tevaihere et Manuarii, deux jeunes Polynésiens distingués à Paris

Publié le

Publié le 26/02/2019 à 16:16 - Mise à jour le 07/02/2020 à 10:34
Lecture 2 minutes

La journée de mercredi à Paris, a été marquée par la distinction de deux jeunes Polynésiens. La Sorbonne remettait le diplôme de Meilleur Apprenti de France à une jeune du fenua. Tevaihere Tara, lycéenne au lycée professionnel de Mahina et apprentie en coiffure, très émue, est montée sur la scène de cette prestigieuse école française.

Le célèbre coiffeur Franck Provost était là pour lui remettre sa médaille d’or. Tevaihere était accompagnée de l’équipe pédagogique de son Lycée Professionnel et de sa professeure de coiffure, Sambath Abadi, en poste depuis trois ans sur le fenua. Cette dernière a été impressionnée par le talent et les aptitudes de ses élèves. C’est elle qui a décidé de permettre aux jeunes Polynésiens d’accéder à ce concours.  C’est la première fois qu’une lycéenne scolarisée en Polynésie obtient le titre de meilleure apprentie de France.

>>> Lire aussi : Meilleur apprenti de France : Tevaihere Tara décroche la médaille d’or en coiffure

Étaient également présents à cette cérémonie Christelle Lehartel, ministre de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports, Thierry Delmas, directeur général de l’Éducation des enseignements, et Vincent Baron, proviseur du Lycée professionnel de Mahina.

En vidéo l’interview de Miss France 2019 Vaimalama Chaves

À l’issue de la remise des prix, Tavaihere Tara et Manuarii Teauroa, jeune créateur de mode polynésien inscrit à la prestigieuse école de mode Esmod Paris, ont été célébrés à la Délégation de la Polynésie française, en présence de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse.

>>> Lire aussi : Coiffure : Tevaihere, Sheraton et Hiriata dans le grand bain

Une très belle surprise attendait les deux Polynésiens puisque Miss France en personne est venue les féliciter. L’occasion pour Vaimalama Chaves de réaffirmer son intérêt pour l’éducation, qui ouvre les portes de la réussite : « L’éducation, c’est ce qu’il y a de plus important dans une société, parce que c’est par là qu’on acquiert des valeurs, des connaissances… le savoir-faire, le savoir être qu’on apprend à la maison et le savoir qu’on apprend à l’école. Ce sont des valeurs qui sont essentielles pour la création d’une société saine qui peut aller de l’avant. Des enfants qui savent ce qu’ils veulent faire plus tard seront des adultes épanouis et je suis persuadée que l’éducation saura faire ce qu’il faut pour pouvoir les aider à aller jusqu’au bout de leurs rêves ».
 

Rédaction web avec Christian Bonardel

infos coronavirus