samedi 24 octobre 2020
A VOIR

|

« Vahine, tu as des talents » : une journée pour promouvoir les femmes du fenua

Publié le

ÉVÉNEMENT - Organisée par l'Union des Femmes Francophones d'Océanie (UFFO) à l'Assemblée de la Polynésie française, la 6ème édition de "Vahine, tu as des talents" avait lieu ce vendredi. Une journée de partage et de solidarité pour promouvoir les femmes du fenua qui prennent des initiatives et créent des micro-activités.

Publié le 26/04/2019 à 13:33 - Mise à jour le 17/06/2019 à 10:46
Lecture < 1 min.

ÉVÉNEMENT - Organisée par l'Union des Femmes Francophones d'Océanie (UFFO) à l'Assemblée de la Polynésie française, la 6ème édition de "Vahine, tu as des talents" avait lieu ce vendredi. Une journée de partage et de solidarité pour promouvoir les femmes du fenua qui prennent des initiatives et créent des micro-activités.

L’Assemblée de la Polynésie française accueillait aujourd’hui la 6ème édition de « Vahine, tu as des talents ». 72 exposantes étaient à ce rendez-vous annuel consacré aux femmes dotées d’un savoir-faire dans le domaine de l’artisanat, de la confection de bouquets de fleurs ou encore de l’art culinaire. Mais au-delà de l’aspect économique, cet événement a surtout pour objectif de mettre en avant la créativité de ces femmes et les encourager à se professionnaliser. En effet, la plupart d’entre elles manquent cruellement d’expérience en matière de marketing.

« Avec cette journée, les femmes osent exposer leur talent. (…) Nous allons ouvrir des formations pour leur expliquer que la patente, ce n’est pas si lourd si on sait comment s’y prendre, où aller et avec qui, pour payer une patente qui correspond à leur besoin et à ce qu’elles peuvent faire. On va leur expliquer comment il faut travailler pour être plus souvent demandée, pour se faire connaître et avoir une clientèle. Et ensuite, quand elles auront fidélisé leurs activités et leur clientèle, là elles pourront aller plus loin et s’offrir le luxe d’avoir une patente et de rentrer dans des foires etc. (…) Nous allons aussi les former pendant toute une semaine à faire une carte de visite, à aller sur Facebook… La CCISM vient pour leur expliquer ça » explique Irmine Tehei, présidente de l’association Union des Femmes Francophones Océaniennes (UFFA).

infos coronavirus