lundi 6 décembre 2021
A VOIR

|

Vaccination : 100 000 personnes éligibles à un rappel

Publié le

Alors que l’épidémie repart en Europe, les autorités sanitaires du fenua invitent toutes les personnes éligibles au rappel à se rendre dans les centres de vaccination. Il s’agit de profiter de l’accalmie avant l’arrivée éventuelle d’une 3e vague.

Publié le 07/11/2021 à 17:26 - Mise à jour le 15/11/2021 à 12:38
Lecture 2 minutes

Alors que l’épidémie repart en Europe, les autorités sanitaires du fenua invitent toutes les personnes éligibles au rappel à se rendre dans les centres de vaccination. Il s’agit de profiter de l’accalmie avant l’arrivée éventuelle d’une 3e vague.

On ne l’avait pas entendu depuis le 12 juillet dernier. Face à la reprise de l’épidémie en Europe, Emmanuel Macron s’adressera aux Français dès mardi à 20 heures sur TF1. Si le retour d’un couvre-feu ou d’un confinement semble peu probable vu le taux d’incidence relativement faible en France, le chef de l’Etat pourrait évoquer la 3e dose, ou le port du masque.

Lire aussi – Covid-19 : la reprise épidémique se confirme en métropole, Macron va s’exprimer mardi

En Polynésie, on suit de près le contexte dans l’Hexagone. Et la perspective d’une 3e vague est prise très au sérieux. “Nous ne voulons pas, effectivement, attendre que l’épidémie soit là, déclare le responsable de la vaccination à la plateforme covid, Daniel Ponia. On n’est pas très sûrs, mais vu ce qui se passe en métropole on ne peut pas non plus fermer les yeux et se dire que ça ne va pas nous atteindre puisque nous venons d’avoir une crise.”

Un an quasiment après le tout début de la campagne de vaccination le 18 janvier, les personnes éligibles à un rappel sont nombreuses. Outre les personnes vulnérables et les professionnels à leur contact, la dose de rappel est conseillé six mois minimum après un schéma vaccinal complet. “Ça doit concerner environ 100 000 personnes” estime le responsable. “Donc nous les attendons. Je rappelle que nous avons commencé la vaccination des matahiapo le 18 janvier de cette année. Nombre de ceux qui ont été vaccinés ont largement dépassé le délai de 6 mois”.

En parallèle du Covid, les autorités sanitaires mènent également depuis une semaine une campagne de vaccination contre la grippe. Un vaccin administré dans tous les vaccinodromes et centres de vaccination indique Daniel Ponia, rappelant qu’il n’y a pas de contre indication à la double vaccination. De quoi faire d’une pierre deux coups.

infos coronavirus