dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

Vacances scolaires : des activités pour occuper les jeunes de Mahina

Publié le

À Mahina, depuis le début des grandes vacances, de nombreuses activités sportives et ludiques sont proposées aux enfants issus de quartiers prioritaires. L’occasion pour ces jeunes d’occuper leur temps libre et de se retrouver entre amis autour d’une table ou sur un terrain de jeu.

Publié le 22/07/2019 à 9:34 - Mise à jour le 22/07/2019 à 9:39
Lecture < 1 min.

À Mahina, depuis le début des grandes vacances, de nombreuses activités sportives et ludiques sont proposées aux enfants issus de quartiers prioritaires. L’occasion pour ces jeunes d’occuper leur temps libre et de se retrouver entre amis autour d’une table ou sur un terrain de jeu.

C’est dans la joie et la bonne humeur que les enfants des quartiers Farero’i, Matavai, Pointe Vénus, Tahara’a, Orofara et Atima se rassemblent chaque jour sur le site de Hitimahana pour profiter des activités mises à disposition par la commune. Une première pour Mahina qui ne s’attendait pas à un tel engouement. « On pense organiser ça chaque année, parce qu’on voit que beaucoup d’enfants viennent participer à ces activités. Comme ce sont les vacances, ils ne savent pas quoi faire chez eux, donc on les invite à venir ici bouger leur corps » explique Heifara Izal, représentante du service animation de la ville de Mahina.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Des jeux, du sport et des ateliers de dessins… la particularité de cette opération calquée sur ce qui se fait en centre de loisirs est de pouvoir adapter les animations en fonction de l’âge des participants. Des activités originales telles que du beach soccer ou du flag foot, un dérivé du football américain.

Cette opération va encore se poursuivre jusqu’au 10 août, c’est pourquoi les organisateurs appellent les parents à inscrire leurs enfants.

infos coronavirus

Malgré la Covid, forte affluence au marché de Papeete le dimanche

Alors que les bars, discothèques et salles de sport sont fermés et les animations commerciales en plein air interdites, le marché de Papeete, lui, était encore bondé ce dimanche. La direction a renforcé son dispositif afin de lutter contre la propagation du coronavirus, mais il reste difficile de faire respecter la distanciation sociale en raison de l'affluence...

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :